Jan
22
IDENTITE NATIONALE : COMBIEN DE TEMPS FAUDRA – T- IL ENCORE ATTENDRE

 

On se souvient des vertueuses protestations des moralistes  gauche,  anti colonialistes et anti fascistes,  et tout ce que vous voulez,  à propos de feu le commandant Hélie DENOIX DE SAINT MARC.

Héros de la Résistance, en Indochine puis en Algérie française aussi. Mais triple taches infâmes selon eux.

Première tâche, le putsch d’ALGER,  en avril 1961, avec les généraux CHALLE, JOUHAUD, SALAN et ZELLER. Puis la prison. Puis l’amnistie, et même la réhabilitation,  par décision du président MITTERAND,  comme tous ceux de l’O.A.S.

Quand je pense au regard aussi haineux qu’imbécile  et ignare de celles et ceux  à qui je vante l’O.A.S. lorsque j’en ai l’occasion

Deuxième tâche, son engagement politique en Vaucluse, avec le Front national. Ce qui n’empêchera heureusement pas sa grand-croix de la Légion d’honneur.

Et puis, troisième tache, le conseil municipal de BEZIERS –encore le Front national- qui donne son nom à une rue de la ville, au lieu de la honteuse dénomination du « 19 mars 1962 », date des accords d’EVIAN,   eux aussi honteux  que  scélérats.

Pendant ce temps-là, le journal officiel de ce matin publie un arrêté du premier ministre,  socialiste de notre pays,  donnant la liste des personnes choisies récemment dans une promotion « HELIE DENOIX DE SAINT-MARC » au très officiel Institut de hautes études de défense nationale.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA