Sep
11
IDENTITE NATIONALE : MARRE DE SAINT BARTHELEMY ET DE SAINT MARTIN, LA NECESSAIRE REVOLTE DES COUILLONS

 

La compassion pour ces deux iles, ca suffit maintenant.  MELANCHON serait plus inspiré de se taire…

Si vous ne connaissez pas, moi je connais.

Il faut d’abord remettre les choses en ordre quantitatif : en tout 20.000 habitants. Saint-Barthélemy a droit à un sénateur, et elle plus Saint-Martin à un député. Sur représentation nationale.

Localement, Saint-Barth surtout, petit, tout petit paradis. On aura beaucoup de mal pour pleurer sur le sort des propriétaires des yachts  hyper luxueux dans le port de Gustavia.

 Paradis fiscal surtout. On n’y paie pas d’impôts. Puis exil des capitaux  à Miami ou aux iles Vierges. Lessiveuse et secret de polichinelle.

 Saint –Martin, plus popu, coté français, car coté hollandais (1/3 de l’île), c’est plus chic. Idem, les impôts et les charges on ne connait surtout pas.

Alors, ce qui vient de se passer est bien triste.

Mais enfin, ces riches exilés fiscaux ont pris leurs risques, et surtout  n’ont surement pas tout perdu.  

Stop à l’hypocrisie.

Ceux qui avaient tout perdu et dans quelles circonstances S.V.P.,   ce sont le million de pieds noirs ayant du abandonner en 1962 l’Algérie et  132 ans d’histoire, de souvenirs et de biens, pour fuir vers une France qui les détestait.

Le pire est ici : il va falloir maintenant par nos impôts de Français de France, que je suis devenu par la force d’une histoire anti- coloniale scandaleuse,  payer pour des gens qui sont allés s’installer sous les cocotiers uniquement pour vivre comme des nababs, sans aucune participation à la collectivité nationale pour qui  on va maintenant payer une fois de plus.

Il sera d’ailleurs intéressant de faire l’inventaire de toutes les immobilisations faites localement en franchise d’impôts.

Zut à la fin.  Les couillons aussi ont droit à la révolte.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA