Jan
02
IDENTITE NATIONALE : NON LA FRANCE N’A JAMAIS ACHETE LA CORSE

 

Cette légende a la vie dure.

La vérité est ailleurs.

En ce temps-là, milieu du XVIIIème siècle, la Corse est censé appartenir à la République de GENES, mais les Corses n’en veulent pas. Alors, les Français interviennent en Corse pour y mettre de l’ordre au nom des Génois, qu’ils facturent. Oui, en ce temps-là, on facturait à l’extérieur les interventions de l’armée royale.

Un beau jour, on fit les comptes, et on s’aperçut que la République de GENES ne pouvait pas payer. Elle abandonna donc la Corse au roi de France, comme un gage,  en s’engageant – justement, le terme est exact – à lui rembourser le montant de ses frais. On passe sur les montants, GENES ne pouvait pas payer.

On signa donc à VERSAILLES un des innombrables traités qui portent cette référence, celui-ci est le 15 juillet 1768.

Plus tard, à la Révolution française, les Génois furent en mesure de rembourser et de récupérer la Corse. Prudents, ou échaudés ou les deux on ne saura jamais, ils n’en voulurent pas ou plus, et finirent par abandonner formellement tous leurs droits. Bref, la Corse resta française par abandon de gage (1)

Saluons la sagesse financière de la République de GENES.

 

 

  1. Le gage, art. 2333 du Code civil. Vous voyez que mon blog est juridique

Mots-clés: 

Commentaires

Nom: 
Pierre DOYEN

Si la République de GENES eut de la sagesse, la République Française la légèreté  constante, puisque  vieille de deux cent quarante huit ans!

Pourtant rien n'oblige la légèreté à avoir la longévité de Mathusalem. La solution consisterait à organiser un référendum, comme nous l'avions jadis fait pour l'Algérie.  Voilà pour l'indépendance canal historique!

Je lis actuellement un ouvrage compliqué, "Manuel de droit de la guerre", écrit par un juriste belge, David CUMIN.

Evoquant ce qu'il appelle le droit des peuples hors situation coloniale, post-coloniale ou d'apartheid, il inventorie au moins la série suivante de peuples concernés:

Tibétains, Cachemiris, Dhofaris, Kurdes, Biafrais et Ijaws, Katangais, Touaregs, Darfouris, Tigréens et Oromos, Somalis d'Ogaden, Baloutches, Karen et Kashin, Tamoulis, Moluquois, Acehtis, Pattanis, Moros, Papous, Ossètes, Adjaris, Abkhazes, Tchetchènes, Arméniens du Nagorny-Karabah, Serbes de Bosnie, Kosovars, Amérindiens des Andes, Québecois, Basques, Catalans, Corses, Flamands, Padaniens.

 

Il en oublie encore.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA