Dec
07
JUSTICE : IL N’Y A PLUS DE COSTAUDS AUX BATIGNOLLES

Je me console comme je peux, moi qui ai attiré,  voici des trimestres et d’autres,  l’attention des présidents du Tribunal de grande instance et du Tribunal de commerce de Marseille,  sur l’absence de main courantes,  le long des  volées d’escaliers,  pour accéder aux   chambres correctionnelles et aux chambres commerciales. Pas grand chose, voyez vous.

Le président du Tribunal de commerce m’a répondu que ce n’était pas de son ressort – ce qui est vrai- puisqu’il n’avait pas cette main là sur le bâtiment.

La présidente du Tribunal de grande instance elle concernée, m’a répondu qu’en effet, il y avait problème et qu’il serait résolu prochainement. C’est pourtant moins cher que, voyez la suite.

Prochainement est le terme généralement employé pour la Saint Glin Glin. 

Une jurisprudence ancienne d’un tribunal de Strasbourg, si je ne me trompe, a décidé qu’on la fêtait tous les ans,  à la Toussaint, donc le 1er novembre. C’était d’une logique implacable.

Or, le 1er novembre 2018 est passé depuis plus d’un mois. Rien n’a changé.

Même pas les présidents.

Attendons donc une prochaine chute et l’engagement de la responsabilité de l’Etat défaillant à assurer la sécurité de ses bâtiments,  alors qu’il l’impose aux autres.

Du coup, on tombe (intellectuellement je vous rassure) sur l’affaire du nouveau Tribunal de grande instance des Batignolles à Paris.

Déjà 10 millions de travaux. Interrogée sur ces problèmes, l’Agence pour l’immobilier judiciaire (APIJ) fait répondre par son service presse que le bâtiment a été livré et que ce n’est plus de son ressort. La chancellerie, pour sa part, confirme que des travaux de sécurisation vont être mis en œuvre. Selon une source interne, depuis son ouverture, le bâtiment a déjà donné lieu à 10 millions d’euros de travaux, à la charge du ministère. Cela inclut notamment les frais de démontage des boxes dans les salles d’audience. La facture va donc encore s’allonger. Pour mémoire, la construction a coûté 671 millions d’euros, le loyer annuel s’élève à 90 millions en moyenne sur 27 ans, soit jusqu’en 2043. Montant total de la facture estimée : 2,7 milliards d’euros. Si tout va bien.

Et les incidents ont commencé, chute au delà d’une barre de protection, incendies (il parait que des avocats pourraient en etre les futures victimes).

Je n’ai pas encore mis les pieds aux Batignolles, mais vu de la lointaine province où je croupis,  les échos que j’en ai sont unanimes. C’est moche, mal foutu, inhumain et pour tous dire un superbe ratage.

La chanson est donc  devenue trompeuse elle aussi, et il  n’y a donc plus de costauds aux Batignolles…

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA