Feb
09
JUSTICE : JUSTICE MACONNIQUE, MON OFFRE DE COLLABORATION

 

On apprend par le journaliste  maçonnique Jean-François KOCH, qui reprend la presse, et  traite le sujet sur Facebook,   que la purge des petits frères  se poursuit au GRAND ORIENT DE FRANCE.

Son machin parisien de justice interne va faire comparaitre devant lui le 22 février courant une très grosse pointure et (il n’y a rien de méprisant dans mon propos, simplement l’autre est plus jeune) une moins grosse. Le premier  est Michel FROMONT, 83 ans, ancien président du Tribunal de commerce de MONTPELLIER,  que je dois peut etre connaitre, j’ai bien du plaider une ou deux fois  devant lui. Le second est mon confrère Jean-Marc MAILLOT du barreau de MONTPELLIER aussi. Qu’ont-ils fait,  diantre,  de si terrible ?

Quelque chose du genre de leur petit frère Jean-François DARAUD, que j’ai essayé de défendre devant le machin précité à  PARIS,  lequel  siège tout à coté du cercle de jeu Cadet,  évidemment rue Cadet,  cette promiscuité étant,  comment dire,  agaçante.

L’accès,  en ma qualité d’avocat non initié,  en a été tout simplement non seulement refusé, mais encore acté par un constat d’huissier de justice commis.  Bien sur,   DARAUD dont le seul crime était d’etre candidat aux dernières législatives pour sa candidature sur une liste du Rassemblement national de mon ami Gilbert COLLARD, à NARBONNE, a été viré. Toutes ses démarches devant la justice officielle pour faire annuler  ensuite cette mascarade,  ont été sèchement rejetées par des magistrats professionnels,  apparemment terrorisés  on doit se demander pourquoi, à la simple idée de toucher à quoi que ce soit à la maçonnerie. Francs –maçons, pas touche, en dehors des lois applicables à n’importe quelle association.

Sans compter les articles 700.

On attend la suite maintenant. Si j’ai bien compris, le crime de MM. FROMONT et MAILLOT est celui d’avoir invité  l’ami Eric ZEMMOUR à une conférence,  au sein dans une autre association de la loi de 1901, appelée Cercle MOZART, dont le site Internet apprend qu’elle est très active à MONTPELLIER, et dont le second est désormais président ensuite du premier.

Si on suit la jurisprudence DARAUD, ils risquent chacun leur tète maçonnique.

Si par contre,  on suit la jurisprudence  postérieure MELANCHON, ils sont sauvés. En effet, à ce que j’ai compris, la simple révélation publique, donc aux profanes crétins que nous sommes,  qu’ils appellent les non initiés, de poursuites devant le tribunal maçonnique, pour avoir enfreint quelque règle interne que ce soit, révélant du même coup sa qualité de franc maçon, ce qui est formellement interdit, interdit du même coup qu’on vous poursuive.

C’est même mieux que ça. On pourrait en effet reprocher au frère maçon poursuivi d’avoir révélé publiquement  la poursuite, ce qui serait un chef d’accusation complémentaire contre lui pour le virer. Il a enfreint la règle et a révélé qu’il était franc-maçon. Et bien non, c’est alors le contraire, comprenne qui peut, le tribunal maçonnique secret ne peut plus rien contre lui. On peut imaginer une sanction interne toute autre, du genre le mettre au piquet, le priver de boire et manger aux agapes fraternelles, etc. Revoyez les  règles disciplinaires de la petite cour à l’école maternelle.

Je souhaite évidemment la meilleure chance possible à MM. FROMENT et MAILLOT, à qui j’offre  mon aide fraternelle – je ne suis pas franc-maçon – et un tout petit peu d’expérience procédurale sur le sujet.

Au passage, il serait peut etre bon d’ouvrir le débat publiquement et que cesse enfin la règle du secret de polichinelle. Très française (elle n’existe pas aux Etats unis ou au Canada, dont les temples sont publics).

Par exemple, tout le monde sait bien que trop nombreux sont les juges consulaires en maçonnerie. Ca se chuchotte, quand on le sait et  qu’on le dit on se fait fracasser.

Des noms, on peut vous en dire par exemple à MARSEILLE. C’est plus facile à la limite de dire qui sans doute  n’a pas été  pas franc-maçon à la présidence du Tribunal de commerce. J’ai du en connaitre au moins trois : MM. ARNAUD,  VIANO  et COHADE par exemple.  Le premier est malheureusement décédé, les deux autres sont toujours là et ont même leurs comptes Facebook, ce qui me permet de les saluer d’autant plus fraternellement que  le troisième  est pied noir comme moi, comme ZEMMOUR aussi, donc sans aucun doute dans le camp des soutiens inconditionnels de notre frère.

Et puis zut à la fin, qu’ils aillent tous  créer un Grand Occident de France au lieu de ce Grand Orient  dégénéré. Si c’est public, j’y vais.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA