Jan
30
JUSTICE : LES JUGES DU JUDICIAIRE SERAIENT ILS PARESSEUX ?

 

Le titre est celui du billet du jour  du « Canard enchainé » qui résume le rapport  de la Cour des comptes dont le texte intégral sur 128 pages  de   décembre 2018, mais révélé ces jours-ci, est annexé en PDF. Ce rapport a été commandé par le Parlement de la République.

C’est vrai que c’est écrit très finement, et que je comprends au passage pourquoi je n’ai pas réussi,  dans le temps,  au concours d’entrée à l’Ecole nationale d’administration, tué au grand écrit.

Le style, mon ami le style. Ecrire des vacheries officielles et mortifères, mais  en bien aimable.

C’est que les têtes des chapitres n’y vont pas de main morte.

En voici quelques uns, au milieu d’autres plus vivaces.

Progression des moyens, dégradations des performances des juridictions, qui pourtant ont bénéficié d’une augmentation significative de leurs moyens au cours des dernières années.

Dégradation de la performance.

Baisse de la productivité en dépit des moyens d’assistance aux magistrats développés ces dernières années.

Grand taux d’absentéisme.

Allongement des délais,

Nombre de juridictions en grande difficulté en augmentation

Une évaluation  de l’activité qui ne repose pas sur des critères objectifs.

Dans le détail, des dépenses de fonctionnement immobilier (55 % du total) pour 704  implantations,  dont on voit bien que ces messieurs et dames de la rue Cambon paraissent trouver que c’est trop. Avec en plus un  passage pour les 20 % excessifs de dépenses postales.

Je traiterai à part les considérations sur la communication électronique.

 

 

Mots-clés: 

Commentaires

Nom: 
Bâtonnier GIROUD

est édifiante et l'éternelle rengaine du manque de moyens en prend un sacré coup !

Moi je dis toujours la vérité, vous le savez bien, cher ami

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA