Mar
30
JUSTICE : NE PAS COPIER LES JUGES SUPREMES VENEZUELIENS

 

 

Voici que parait-il,  les juges de la Cour supreme du Venezuela,  sans doute bien chavistes,   viennent de lever l’immunité parlementaire de tous les  députés de la chambre basse du pays, anti-communistes. Il parait que parce qu’ils parlent de démocratie, ils sont contraires aux intérets de la patrie. Bigre.

 

Et les historiens bienpensants disserteront  alors sur le « golpe de estado » qui suivra. Plus exactement de contre coup d'Etat.

L'exemple chilien, malgré la  fausse légende  du faux  vertueux ALLENDE.

Comme on est entre hispanisants, j’en suis un,  j’imagine que certains vont maintenant  aussi se rappeler du déclanchement de la guerre civile espagnole.

L’assassinat après arrestation, arbitraire,  de nuit, à son domicile, enlevé (il était en pyjama) du député libéral  et notre confrère José CALVO SOTELO,  par ailleurs monarchiste.

On n’a jamais su avec exactitude si c’étaient des socialistes ou des communistes ou des anarchistes.  C’étaient en tout cas des républicains.

Ce genre d'affaires conduit inévitablement à la rue.

Qui sera  alors le FRANCO venezuelien ?

Pourvu en tout cas que cette affaire ne donne pas d’idées tordues aux juges et spécialement  au Conseil constitutionnel français…

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA