Mar
14
JUSTICE : NON A LA REPUBLIQUE DES JUGES

 

C’est l’académicien Jean-Marie ROUART qui résume parfaitement la situation actuelle. Je ne fais que reprendre et compléter.

Il ne faut pas que l’activisme judiciaire aboutisse à une république des juges.

Car les magistrats ne bénéficient pas de l’infaillibilité  pontificale.

Laquelle,  soit dit au passage,   n’a d’ailleurs pas toujours existé et est une invention  toute récente. 

Les juges peuvent se tromper, tiens comme ils l’ont fait dans l’affaire BETTENCOURT. Et  dans tant d’autres.

Les juges sont certes parfaitement honorables,  mais ils n’ont pas la légitimité démocratique, puisqu’ils ne sont pas élus par le peuple souverain.

Malgré leur  honorabilité,  personne  ne peut prétendre sérieusement que les juges  sont parfaitement indépendants.

Indépendants de quoi et de qui au juste ?

Surement pas des lois de la République,  parce qu’ils ne les  votent pas. 

Excusez moi d’ajouter,  des lois que,  trop souvent,  ils  ont meme peur de  critiquer,  en en envoyant l’examen au Conseil constitutionnel par la Q.P.C., alors pourtant que c’est la constitution elle-même, notre loi supreme, qui le permet.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA