Jan
20
JUSTICE : Q.P.C. ET ABSURDITE DU SERMENT

Twiter (c’est moderne la justice) m’envoie la vidéo de la prestation de serment des nouveaux auditeurs de justice de l’Ecole nationale de la magistrature à Bordeaux.

On n’entend pas la question posée, à laquelle chacun répond qu’il le jure.

On nous dit cependant que les intéressés s'engagent à respecter les règles déontologiques et pourront accéder au cœur de l'office du juge pendant les stages.

C’est parfaitement dérisoire, voire ridicule.  Et sans vraie portée. Car c’est quoi les règles déontologiques  qu’on ne dit pas.

Il n’y a là, ni déclaration de principe de probité, de sérieux, et par exemple, je vais dire un mot terrible  de rigueur d’indépendance.

Toutefois, c’est encore heureux, il n’y a pas de déclaration de fidélité à la personne du pouvoir en place. Maréchal ne nous voila heureusement  pas.

Il avait bien raison le confrère grec ALEXANDRDIS de faire juger par la Cour européenne des droits de l’homme  inconstitutionnelle la prestation d’un serment du même genre pour les avocats grecs.

Non, voyez vous, moi j’aimerais mieux un serment dans lequel on s’engagerait à transmettre toutes les questions prioritaires de constitutionnalité posées

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA