Dec
29
L’ HOMME DE L’ANNEE : SERGEI LAVROV, LE TALLEYRAND RUSSE

On peut s’étonner de ce que les journalistes ne posent pas trop la question. Mais qui  est donc l’homme politique international de l’année ?

Moi, je dis que c’est Sergei LAVROV. 68 ans. Né à Moscou d'une famille arménienne, originaire  de TIBLISSI (capitale de la  Géorgie).

Il dirige seul la politique étrangère russe depuis près de 15 ans.  Sans discontinuité.

Contre vents et marées, il tient tête aux Américains, et à l’Europe. Les Chinois n’ont rien à dire.

Homme clé du système de Vladimir  POUTINE, il l’a aidé à régler l’affaire de la Crimée, et maintenant de l’Ukraine. « On s’écrase. Ca suffit comme ça ! »

En Syrie, il a vaincu les Américains, Daesch, les Français, les occidentaux, en attendant de prendre la main contre les Persans (aux ordres) et même les Turcs.  On comprend (voyez ci-dessus), il est maintenant capable  de s’occuper d’eux.

La volte face de Bachar,  désormais nouvel   ami des Kurdes, pourvu qu’ils lui fichent la paix, et qu’ils s’en prennent ailleurs, est un exemple superbe de cette diplomatie.

Au demeurant,  LAVROV l’Arménien n’a rien créé. Il poursuit  simplement la politique des tsars,

Il connait d’ailleurs parfaitement le message de NICOLAS II,  le 16 septembre 1914, communiqué au ministère français des affaires étrangères  qui le conserve dans ses archives (Collection guerre 1914-1918, Turquie, tome 887, ff.29-36).

« Arméniens !

« Dans un élan sublime, les peuples de toute la Grande Russie, de l’Occident à l’Orient, se sont levés à ma voix. Arméniens, après cinq siècles de joug tyrannique où tant des vôtres ont succombé, et alors que tant subissent encore les plus abominables outrages, l’heure de la liberté a enfin sonné pour vous. Le peuple russe se rappelle,  non sans fierté, ses illustres enfants arméniens tels les LAZAREV, les MELIKOV et d’autres qui ont combattu à coté de leurs frères slaves pour la grandeur de la patrie. Votre fidélité séculaire m’est un gage que vous saurez,  en ces jours solennels,  accomplir votre devoir avec l’inébranlable foi dans le succès final de nos armes et dans notre juste cause. »

« Arméniens, unis à vos frères sous le sceptre des tsars, vous connaitrez enfin les bienfaits de la liberté et de la justice. »

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA