Dec
23
LETTRES DE MON BARREAU : « ALLEZ TOUS VOUS FAIRE ENCULER »

 

La position des guillemets est ici fondamentale. Je cite en effet le titre d’un ouvrage  dont on annonce la publication mi-janvier prochain aux éditions First, celles des Nuls, écrit par Monsieur Mathieu MADENIAN, avec un sous titre, « Plus qu’un livre, un cri. »

Pourquoi lui ?

Parce qu’il a été invité au moins deux fois officiellement par le barreau de Marseille dans l’administration qui prend fin ces jours-ci.

Une première fois, aux frais communs,  par une commission dite de la culture, à propos de laquelle j’ai écrit à l’époque que ses animateurs étaient des abrutis, ce qui m’a conduit à des poursuites correctionnelles non terminées  et en cours. Oui, il parait que j’aurais injurié quelqu’un.

Entretemps, Monsieur Nicolas SARKZOY parlant de Monsieur Christian ESTROSI avait lui-même écrit que c’était un abruti,  et mon ami Gilbert COLLARD d’ajouter « mangeur de petits pois ».

A l’époque, MADENIAN s’était contenté  de dire des électeurs du Front national qu’ils étaient des fils de pute, ce pourquoi il a été condamné définitivement  par la 17ème correctionnelle.

Plus tard, au barreau de Marseille, MADENIAN est venu animer une soirée je crois contre le cancer.

Et bien, cher ami, quant à se faire enculer,  j’ignore qui ira. Mais  ni moi, ni mes amis.

Commentaires

Site: 
guillot-pars

Pourtant la Cour de cassation vient de dire que "salope fascisante" n'était ni une diffamation ni une injure.

Il est vrai que le droit varie en France.

Je paraphrase Desproge en disant qu'en France on fait du droit partout mais pas avec tout le monde.

On le voit aussi dans le dossier Dieudonné.

 

Sauf que :

Il existe un risque médical à l'enculage,

Et que le termis abruti est  de la gnognote de patronage.

Mais le sujet n'était pas là.

Bon NoeL

Nom: 
Pierre DOYEN

Certes vous et vos amis n'irez point jouer aux sodomisés sociaux, mais les bougres si.

Qui sont-ils ? Vaste sujet.

Pierre RONSARD disait : " Les culs sont plus ouverts que les cons".

Cinq siècles plus tard nous conjecturons que l'aphorisme du poète  est atemporel!

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA