Jan
30
LETTRES DE MON BARREAU : QUAND KRIKORIAN ET KUCHUKIAN DONNENT DES IDEES AUX ORGANISATEURS DE MANIFESTATIONS

On apprend ce soir que les organisateurs d'une manifestation prévue ces jours-ci à Paris, « La Manif », ont obtenu par justice la commission d'huissiers de justice pour y participer comme observateurs et noter les réactions des uns et des autres et surtout celles de la police. On cite Libé qui donne l'information:

Il reviendra aux huissiers de «décrire la dispersion de la manifestation en précisant l'attitude des manifestants vis-à-vis des fonctionnaires de police présents sur place et en décrivant les mouvements des fonctionnaires de police (barrages, encerclements...)», et «se faire préciser par le responsable du dispositif mis en place les mouvements exécutés et la nature des instructions données».

Les huissiers auront également pour tâche de «décrire le cortège, l'ambiance et l'attitude générale des participants, en précisant les slogans, banderoles, les drapeaux, les revendications», «s'il y a lieu, constater l'existence de débordements (violences, slogans injurieux ou choquants) dans le temps de la manifestation et se faire préciser par les personnes présentes les motifs de leur présence et (...)

On va encore dire qu'à Marseille, les deux fadas contemplent leur nombril.

Je vois toutefois que l'idée de faire venir des huissiers constatateurs là où on le les voit jamais a germé dans la tète d'un premier fada appelé Philippe KRIKORIAN, pour la défene de son ami Bernard KUCHUKIAN, deuxième fada, qui l'a appliquée aussitôt, lui qui était poursuivi devant les faux juges avocats du Conseil régional de discipline, lesquels ont été récusés.

Car il était à prévoir des incidents d'audience, révélés par les comptes rendus sur la blogosphère de telle audience antérieure, lesquels qui évidemment, du coup n'ont pas eu lieu à l'audience suivante.

Philippe et moi ne revendiquons rien en droits d'auteur, simplement que notre qualité de fadas (l'auteur de cette qualification se reconnaitra au barreau de Marseille) soit reconnue comme celle d'apôtres du droit et de la liberté.

Allez salut.

Commentaires

Je n'ai pas de conseils à donner aux avocats des organisateurs de la manifesation, ou plutot oui, j'ai à leur en donner. Faites appel. Il y a en cause la question de la qualité du ministre à agir.

Nom: 
Pierre DOYEN
Site: 
http://

Les huissiers commis devaient intervenir au cas échéant,où la police passerait de la fonction de police administrative à celle de police judiciaire.Or le Ministre de l'intérieur est autorité de police administrative, non de police judiciaire. L'autorité qui a compétence pour solliciter le retrait de l'ordonnance est le procureur de la république.

Les avocats des organisateurs pourraient faire appel de l'ordonnance de retrait en alléguant de l'incompétence du ministre du chef du défaut de qualité, subsidiairement exciper du défaut d'intérêt.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA