Sep
10
LETTRES DE MON BARREAU : AUX MISERABLES BATONNIERS ET CONSEILLERS ORDINAUX

 

Si mes pairs,  élus du barreau de Marseille, bâtonniers en tète,  ne limitaient pas leur connaissance du monde à la lecture des brochures sur papier glacé éditées  à leur gloire grâce à une publicité bling bling et reproduisant leurs photos en toutes circonstances, y compris avec celle du sénateur maire gâteux de notre ville, *

Ils pourraient par exemple lire ce qu’écrivait Le Point en juillet dernier, lorsque Monsieur Gérard COLLOMB, maire de Lyon, devenu ministre de l’intérieur, a du céder la mairie.

Son successeur est son ancien premier adjoint,  un chirurgien urologue parait-il de grand renom, proche de lui.

Il s’appelle Georges KEPENEKIAN. Képé pour les intimes.

Il confie ceci au journaliste qui l’interroge :

« Mon premier engagement a été très précoce, pour la cause arménienne. Je le mets dans le champ politique parce que c’est une question politique. C’est une injustice faire à une nation. »

A Marseille, on poursuit en correctionnelle celui qui dénonce l’hostilité sinon l’indifférence à la cause arménienne, tous bâtonniers réunis.

Mes lecteurs voient sans doute ce dont je parle.

Et l’affaire n’est pas finie.

 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA