Jan
07
LETTRES DE MON BARREAU : BATONNIER POUR LE TITRE SEULEMENT

 

« Le Monde » daté de demain publie un entretien avec Aquilino MORELLE, qui fut l’un des  conseillers de François HOLLANDE, puis  viré après une salle affaire. Passons.

Il écrit quelque chose qui finalement apparait comme une évidence que nous n’avions pas vue ni ressentie complètement. Ou pas voulu voir.

HOLLANDE n’a voulu être président de la République que seulement pour  en avoir le titre.

La gloire ou la gloriole comme vous voudrez. 

Alors,  bien sûr à un autre niveau, mais la démarche intellectuelle est la même, on pense instantanément à tous les bâtonniers que j’ai connus dans ma longue vie d’avocat.

A Marseille, sauf deux,  Edouard  ALEXANDER et au début de son mandat (ensuite il a compris qu’il labourait l’océan en vain) Dominique MATTEI.

Le plus grave n’est même pas dans la simple recherche du titre,  peut être prestigieux. 

Dans la réalité,  même en  partant avec le projet le plus grandiose, en termes de grandeur et non pas de règlements de comptes,  dignes tout au plus de la cour de la section des petits à l’école matérielle, l’ego surdimensionné par-dessus le marché, l’intelligence est vaincue par l’ordinaire,  majoritaire et/ou indifférent des autres.

Rien n’est plus vrai chez nous.

Nous avons désormais un nouveau bâtonnier qui est une bâtonnière.

Elle serait bien inspirée de méditer ce qui est écrit ici.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA