Jun
29
LETTRES DE MON BARREAU : CORSE ET CORSES

 

La Corse est-elle le lieu d’une xénophobie spécifique ?

Voici la question violente posée dans « Le Monde » d’hier  par Madame Liza TERRAZZONI, chercheuse dans différents laboratoires de sociologie. PARIS et AIX.

Une phrase une seule : ""être maghrébin en Corse, c’est être mis à l’écart par une série de dispositifs, des plus violents (l’action physique ou la ratonnade), aux plus symboliques (être désigné par des tags tels que « Arabi  fora »).""

La démarche correspondante, longuement expliquée et démontrée par la chercheuse, apparemment venue des Corses, est-elle exclusive à la Corse et/ou à tel corps ?

J’en étais là ce matin lorsque je suis tombé sur l’ouvrage de Madame Hélène CONSTANTY, journaliste de l’EXPRESS, « Razzia sur la Corse, des plasticages à la folie spéculative », chez Fayard  en 2012.

Celle-ci était venue auparavant  parler avec moi, au bureau, de l’influence corse au barreau de MARSEILLE.

J’avais  alors minimisé.

Je relis alors la dédicace de Madame CONSTANTY  voici trois ans, en page de garde de son ouvrage : «  Marseille, 30 juin 2012,   pour Bernard, Razzia sur la Corse, de quoi nourrir vos conversations avec vos confrères insulaires ! Amitiés, Hélène ».

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA