Feb
19
LETTRES DE MON BARREAU : MA NOTE DE FAMILLE A PROPOS DU RACISME

 

Voici que le bâtonnier marseillais du moment nous fait passer un communiqué qu’il présente comme émanant du Conseil national des barreaux,  mais qui en réalité vient  seulement de l’association de la loi de 1901, encore appelée conférence des bâtonniers, laquelle appelle hier,  à manifester aux rassemblements républicains qui auront lieu ce soir.

La première observation est celle-ci. Sur un thème citoyen qui non seulement les dépasse mais encore ne leur permet en aucun cas de prétendre exercer quelque action, ils se mêlent de quoi ces bâtonniers, dont l’association est plutôt connue  pour ses banquets ?

La deuxième  est que le communiqué  rappelle la sanction que  toute discrimination fondée sur l’appartenance ou la non appartenance à une ethnie, une nation, une race, ou une religion.  Ce qui au passage est inexact,  puisque le Conseil constitutionnel nous l’a dit deux fois,  et une fois directement à Philippe KRIKORIAN         et à moi-même.  Il n’y a rien d’anormal à ce que la contestation du génocide arménien, celui-ci pourtant reconnue par une loi,  votée à l’unanimité par les parlementaires de la République, ne soit pas sanctionnée,  comme l’est celle de la Shoah.

Le troisième est alors que je ne comprends pas comment un bâtonnier et même deux de Marseille ont pu me poursuive en correctionnelle et me faire condamner à 500 € d’amende avec sursis pour injure et non diffamation  parce que j’avais écrit sur ce blog  que l’un d’eux était raciste à la cause arménienne.   Au passage, au strict inverse du bâtonnier de Paris, qui a prouvé le contraire.

Car, ce faisant, je dénonçais justement  l’indifférence à la cause arménienne. Le génocide arménien de 1901, celui pontique de 1922, sont en effet de même nature que celui qui a conduit plus tard à celui des juifs. On était anti arménien comme on a été  ensuite anti juif.

La quatrième, on reste en famille, est finalement le résumé de ce que déclarait Gilbert COLLARD, hier après-midi sur Europe 1.

« Ce combat mérite autre chose que des manifestations. Depuis qu’on manifeste Youssef Fofana a tué Ilan Halimi. Mohammed Merah : Ozar Hatorah. Coulibaly l’Hyper Cacher. Mehdi Nemmouche : le musée juif. Traoré : Sarah Halimi et Yacine Mihoub : Mireille Knoll. »

Il doit certainement  en oublier.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA