Aug
31
LETTRES DE MON BARREAU : MOHRT DE MARSEILLE

 

Le romancier royaliste Michel MOHRT aurait eu 100 ans cette année. J’ignorais jusqu’ici qu’il avait été avocat, et même avocat au barreau de MARSEILLE, où il s’était inscrit, démobilisé, abasourdi par la défaite de 1940. Il se consacra plus tard seulement à l’écriture, introduit dans le monde de l’édition par Robert LAFFONT, lui aussi installé à MARSEILLE en ce temps là.

Plus tard encore MOHRT fut élu à l’Académie française où il siégea pendant 26 ans, jusqu’à son décès en 2011.

C’est à ma connaissance le seul membre de notre barreau, fut-il de passage, à  avoir jamais revêtu l’habit vert.

Nous avons eu certes  aussi le bâtonnier Pierre GUERRE, qui fut le secrétaire particulier et l’héritier littéraire de       SAINT JOHN PERSE, le prix Nobel de littérature.

Et puis, nous avons tous regretté à l’époque que le grand Paul LOMBARD ait « raté » son entrée sous la Coupole.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA