Dec
17
LETTRES DE MON BARREAU : OH GARRIS, A-T-ON DES NOUVELLES DE DEGUN

Il y a un à peine un mois       presque jour pour jour,  les gilets jaunes n’étaient pas  encore passés à l’attaque, on apprenait par une circulaire,  que  le conseil de l’ordre des avocats marseillais  a décidé d’apporter son soutien à l’opération « dégun sans stage », qui devait aider  nous disait-on,  les collégiens  mais seulement ceux issus des troisièmes  issus de quartiers difficiles,  à trouver des stages en entreprises. Du coup, notre ineffable bâtonnière faisait passer le mot et nous invitait  à rejoindre le défi, comme si on n’avait pas déjà autre  à faire en matière de défi pour sauver une profession, qui se suicide. Ici, l’appel n’était plus ici sur du papier glacé en couleur, c’était un message de courrier électronique, c’est moins cher. Ouf.

Je posais la question au passage : les loges maçonniques, par exemple le Grand Orient, participent-elles à cette belle œuvre  sociale ?

Il paraissait en tout cas que,  par manque de réseau ( ???) des « jeunes » de 3ème, venus de collèges d’éducation prioritaire (autrement dit de machins pourris)  peinaient à trouver un stage,  de qualité en plus,   dans des entreprises, et que ce serait  au barreau de s’en charger.

J’écrivais alors, ne marchez- vous pas sur la tète.

Le conseil de l’ordre n’est pas celui de l’administration de certaines assistantes sociales, dont la bâtonnière du moment serait le chef.  Si vos voulez faire de la politique, faites en, mais ne mêlez pas la profession à cette affaire.

La question de l’égalité des chances ne concerne pas les confrères,  sauf  à la rigueur quand ils se lancent en politique. Remarquez, on dit que certains élus en profiteraient alors  pour faire des affaires immobilières pas bien jolies-jolies à ce qu’il parait.

« Dégun »,  d’après le dictionnaire du marseillais de mon ami le professeur Jean CHELINI,   çà veut dire «  personne », et pas une personne (déterminée).

QUESTION : ils sont devenus quoi vos stagiaires ?

 J’imagine la tète des entrepreneurs  en recevant des stagiaires dont le modèle  des donneurs de recommandation est … la grève folle et suicidaire.

Pire, également la suggestion de l’incitation faite à la grève fiscale, sociale, à empêcher les radars routiers de fonctionner et finalement à un autodafé de livres de droit devant le palais de justice. J’allais oublier l’entrave à  la liberté des enchères  fait prévu et réprimé par l’art. 313-6 du Code pénal.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA