Jun
26
LETTRES DE MON BARREAU VOICI OU PASSE L'ARGENT

Une subvention de 35.000 € a été accordée par le barreau de Marseille (je l'ai attaquée en cour d'appel) à l'UNION DES JEUNES AVOCATS pour l'organisation d'un congrès ici à MARSEILLE.

Voici son compte rendu.

Je trouve que 35.000 € pour des trucs aussi fumeux, c'est très cher.

Mais je dois être radin...

Commentaires

Nom: 
Pierre DOYEN
Site: 
http://

En dépit de sa qualification juridique, il semblerait que ladite Union soit un syndicat, certes pas très combatif. Mais à l'instar du SAF, il prend position au sujet de questions sociétales étrangères à la profession.

Or les avocats sont dépourvus de culture syndicale. Les ouvriers et leurs employeurs savent que depuis la loi Waldeck-Rousseau du 21 mars 1884, un syndicat ne peut pas comporter en son sein des patrons et des salariés, fussent-ils de la même corporation. Il faut donc à chacune des catégories employeurs ou salariés, son syndicat propre.

Depuis la loi du 31 décembre 1990, l'activité d'avocat peut aussi être exercée en qualité de salarié. Un syndicat d'avocats doit donc préciser dans ses statuts s'il est un syndicat d'employeurs avocats ou de salariés avocats.

Faute de satisfaire à cette distinction, le syndicat est illégal, il se réduit à n'être qu'une simple association de 1901. Et son action judiciaire , fondée sur sa qualité syndicale prétendue, peut être déclarée irrecevable.

Cela étant, il n'entre pas dans les attributions légales de l'Ordre de subventionner les amis. Mais l'Ordre contrairement à toutes les personnes morales, ne s'estime pas tenu à l'obligation de satisfaire à sa spécialisation sociale. Lorsqu'un avocat conteste la légalité d'une de ses délibérations, il s'expose à être déféré devant la Section spéciale pour offense à bâtonnier!

L'Ordre est une sorte d'alleu souverain, ses lois et ses moeurs judiciaires diffèrent de celles de la République sur le territoire de laquelle il est établi. Fermez le ban!

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA