Dec
12
MARSEILLE : GULBENKIAN ET RETOUR A MARIGNANE

 

Je suis allé passer la fin de semaine,  et un peu plus à Lisbonne, je voulais aussi voir et entendre le somptueux oratorio « Le Messie » de HAENDEL, par l’orchestre et surtout les chœurs de la Fondation Gulbenkian (200 choristes),  dans leur immense et superbe auditorium.

Je n’ai pas été déçu.

J’ai regretté,  au passage,  que la ville de Marseille n’ait pas eu l’idée d’inviter cet ensemble magnifique à venir rendre en concert un  hommage à la communauté arménienne de notre ville (100.000 membres directs ou indirects),  pour célébrer au centenaire de  2015,  la mémoire de ceux qui furent massacrés,  parce qu’ils étaient arméniens et surtout chrétiens, lors du   génocide de 1915.

Mais ceci est une autre affaire, qui n’est pas terminée,        dans   le combat que je mène ici sur ce blog et en justice.

Au retour, une fois encore,  je veux dénoncer l’impéritie lamentable de la Chambre de commerce de notre ville,  qui gère si mal son aéroport. Travaux désordonnés, mépris total des passagers. Foutoir, bordel, n’importe quoi. Et je ne  parle pas du traitement,  en forme de  bétaillère  des passagers de Ryanair par les services de police, avec des contrôles interminables.

Une fois encore, je dis que la Chambre de commerce de Marseille d’aujourd’hui ne mérite surtout pas la gloire de son histoire.

Quelques modestes changements viennent d’intervenir à sa tête.

Il y a encore  beaucoup à faire.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA