Sep
24
MARSEILLE : JOSY COIFFURE, MARCEL PAGNOL, VIANDE HALLAL ET KALACHNIKOV

 

Cette Josy Coiffure là n’est pas celle à laquelle certains penseront à la lecture de ce billet.

Non, c’est le titre d’une pièce – roman, d’une coiffeuse (celle qui coiffe dans un salon de coiffure) écrite dans les années 1980, piqué ensuite par tel journaliste pour autre chose.

Donc aucun rapport avec la suite, mais dans la préface est un commentaire sur Marcel PAGNOL, alors je me suis impliqué.

On y cite"" les trois mauvaises raisons du mépris germanopratin qui avait,  malgré sa réussite,  accablé Marcel PAGNOL : l’accent marseillais, le choix de la rigolade, et le gout du populaire !

Quand on fait rire avec des drames de bistrotier et de poissonnière, plutôt qu’en alexandrins,  chiants à déterrer des princesses antiques,  sur le modèle de CORNEILLE et RACINE… dans la France des lettres, confite en sérieux, on a du mal à être reconnu pour un auteur et un tragédien.

J’ajoute que c’est sûr que désormais, les drames à la Kalachnikov, sur contentieux de poudre blanche,  de viande Hallal, et de foulard islamique, c’est devenu bien différent.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA