Jan
20
MASCARADE : LA REUNION DE SOUILLAC ET LES CORNICHONS

 

Tous ces maires,  sagement assis dans une salle des fêtes, chacun ceint de sa belle écharpe bleu blanc rouge, devant un président en complet veston,  qui prend des notes,  et qui ensuite tombe la veste pour apparaitre  en bras de chemise, c’est sur que c’est d’un effet grotesque complet. Tout le monde est au niveau.

La réunion avait lieu dans le Lot, département qui ne produit pas le moindre cornichon, et pourtant.

Ce sage rangement  des maires invités et participants, faisait en effet passer invariablement aux bocaux où on range,  bien droits,  les cornichons dans le vinaigre.  Ici, il n’y avait que des cornichons, pas de vinaigre. On était soigneusement  et préalablement triés sur le volet,  choisis par les préfets locaux, d’ordre du président. Pas n’importe quel cornichon au surplus, les maires du Front national n’ont pas été invités, ce qui révèle qu’ils n’en sont pas. Des cornichons.

Au demeurant, le projet d’invitation des députés d’Occitanie parait bien avoir été abandonné. Il fallait  inviter au moins trois élus du Front national, et pas des moindres,  Louis ALLIOT,  Emmanuelle MENARD, et Gilbert COLLARD, alors que le secret gardé du lieu de leur réunion avait été éventé, tandis qu’on prétendait les réunir  après s’etre rendus à un point kilométrique donné sur autoroute.

Revenons à la réunion des seuls maires.  Choisis par le préfet local, deux par deux, tous fiérots de passer à la télé, interrogés par un ministre, mais uniquement  sur des questions prévues d’avance, quelquefois lues,  voire bredouillées, racontant le plus souvent des conneries hors de proportion avec les réalités du moment, ça a été un triste épisode de télévision.

Les cornichons auraient pourtant pu parler de deux thèmes fondamentaux : Paris et le désert français autrement la fin et l’échec durable de l’aménagement du territoire, et l’immigration. 

Un troisième aussi, l’illégitimité du système pseudo démocratique français actuel que seule la proportionnelle peut aider à solutionner.

Encore une chose, j’ai horreur des cornichons. Et je ne suis pas un fanatique du vinaigre.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA