Nov
28
MISCELLANEES : LA MARSEILLE TURQUE ?

Pour son transport maritime international, la FRANCE, notre pays, qui a compté d'abord sur les Arabes (la famille SAADE, ce sont de riches Libanais, donc des Arabes, qui avaient fait appel -mais les autres ne veulent plus- aux Arabes du QATAR), est maintenant sauvée par les Turcs.

C'est ainsi que le groupe turc industriel YILDIRIM prend ou va prendre 20 % du capital de C.M.A.-C.G.M., contre 380.000.000 euro, ce qui est très cher, si on considère l'état actuel de l'entreprise, et pas si cher que cela si on considère que c'est le troisième mondial du secteur du transport par porte- conteneurs.

C.M.A.-C.G.M. c'est dans le passé et par le génie des SAADE, le sauvetage de la COMPAGNIE GENERALE TRANSATLANTIQUE ou de qui en restait, et du pavillon, j'entends le pavillon français. Et puis, les choses ont mal tourné comme l'économie mondiale, sans doute aussi de l'ambition respectable des SAADE.

En parlant de pavillon, est-il prévu à terme de hisser le pavillon turc au sommet des 147 mètres de la tour C.G.A.-C.G.M., désormais le plus haut bâtiment de notre ville. Et la deuxième tour provinciale de France après une première à Lyon.

Personne ne réagit. Quant à C.M.A. C.G.M., les Français sont fauchés et même les Arabes n'y croient plus.

Qu'un avocat au nom arménien et à l'origine partielle arménienne attire l'attention sur l'incongruité de la situation est en soi également incongru.

Les élus du Tribunal de commerce de MARSEILLE sont ceux de la Chambre de commerce de la même ville. Moi qui ai constaté voici quelques années qu'à l'arrivée de l'actuel président de la juridiction consulaire, ses locaux ont servi d'exposition contre la shoah et les autres génocides, sans qu'on y évoque le moins du monde celui des Arméniens et des Assyro-Chaldéens, je suis inquiet.

Dites-moi, amis des associations arméniennes françaises en tout genre, plus ou moins, plus que moins, aux partis politiques de droite et de gauche, y compris la Chambre de commerce franco-arménienne, si proche de celle de commerce tout court de Marseille, je vous trouve bien silencieux en ce moment.

Message final au préfet de police de Marseille : outre le consulat général de Turquie avenue du Prado (désastreuse coïncidence, établi à 100 m de la cathédrale arménienne apostolique des saints Sahak-Mesrop), il va valoir désormais prévoir aussi de protéger par la police la tour de C.M.A. C.G.M. sur le port, à l'autre bout de la ville, le 24 avril de chaque année. Enfin, tant qu'il restera un Arménien pour rappeler l'histoire de ses pères et cousins.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA