Mar
23
MISCELLANEES DES LOUIS D’OR DES BOUTONS AUX EUROS DES MONOPOLY

 

On rapporte qu’à l’occasion de l’anniversaire de son produit,  l’éditeur américain de MONOPOLY a décidé  de placer dans certaines boites de vrais billets de banque pour plus de 20.000 €. Et qu’un acheteur vient d’avoir l’occasion et surtout le plaisir de le découvrir.

Belle histoire en vérité comme celle du MONOPOLY elle-même, née du travail solidaire d’un chômeur pendant la Grande crise américaine, dans une toute petite maison d’un patelin de l’est des Etats-Unis. Devant laquelle j’étais passé : le patelin est si petit que je ne me souviens pas de son nom.

Voilà qui me rappelle une histoire locale, plus régulière et moins importante en montants.

Il a existé pendant longtemps une boutonnerie des Alpes, à Gap, je crois bien, propriété d’un Arménien.

Il avait eu l’idée d’acheter des louis d’or, et il en mettait de temps à autre un, au hasard, dans les boites de boutons qu’il vendait aux fabricants français, marseillais notamment.

Le principe était que l’ouvrière qui ouvrait le boite de boutons gagnait le louis d’or. Vous avez compris que le personnel de chaque façonnier exigeait ces boutons-là, et pas d’autres.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA