Jun
05
MISCELLANEES : LE « WHO’S WHO »

MISCELLANEES : LE « WHO’S WHO »

Je reçois, au moins chaque année,  une publicité m’invitant à passer la commande de la prochaine édition du Who’s Who, ici celle de 2017, pour 540 € en support papier. L’éditeur est une société de la région parisienne, capital 150.000 €.

On m’explique que c’est le catalogue de 22.000 personnalités en France, ce qui ne fait finalement que 0,36 pour cent  de la population totale, si on calcule sur 60 millions d’habitants.

Dans une démocratie comme la France, c’est rien du tout, et de l’ordre de la participation de l’aristocratie dans la France d’avant la Révolution.  Peut-être moins encore.

Je ne parle pas non plus de l’Eglise, puisque la publicité annonce que sur les 22.000 hauts personnages inscrits et écrits, il n’existe qu’un pour cent d’ecclésiastiques.

Un pour cent, c’est alors  220 personnes, 220 religieux. Ont-ils un prix d’amis pour l’achat du dictionnaire ?

Médecins et avocats sont censés mentionnés à hauteur de cinq pour cent.

Je rassure le lecteur : je ne figure nullement dans ce grand dictionnaire là.

On pourrait imaginer l’astuce commerciale du genre, « si vous  achetez chaque année, voire pendant X années, notre dictionnaire, vous y figurerez un jour ».

Non, apparemment, ça ne marche pas ainsi.

Dommage pour l’éditeur qui se prive d’une grosse recette.

Même si je dois en tirer comme conclusion que je ne suis rien du tout,  ce que je savais déjà, je préfère encore employer mes 540 € à toute autre chose.

 

 

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA