Sep
25
NUMERIQUE : L’ORDINATEUR ABRUTIT

Il parait qu’un professeur de l’université de Lille vient de dénoncer dans une tribune libre de Libération l’usage de l’ordinateur portable en cours, magistral surtout.

Il explique qu’alors, on ne voit jamais les yeux des étudiants.

Il explique aussi  que la concentration des jeunes est  amoindrie par l'utilisation perpétuelle de l'ordinateur en cours  et donc annihile leur participation.

Autre argument de poids, l'ordinateur n'est pas requis pour les examens, qui sont des épreuves manuscrites ; interdire l'ordinateur reviendrait donc à mieux préparer les étudiants à la rédaction, suivant une étude américaine montrant que les résultats étaient meilleurs quand les jeunes écrivaient au stylo.

Cet enseignant a parfaitement raison.  Il me fait penser à cette collaboratrice que j’ai eue dans le temps  qui était incapable de discuter avec moi d’un dossier sans etre à prendre des  notes écrites, sans arrêt, sans arrêt.

Voire à ces avocats,  incapables de plaider un dossier sans lire leurs notes écrites, à défaut de lire bêtement les conclusions.  Et je ne parle pas du copier-coller…

Mots-clés: 

Commentaires

Nom: 
Bâtonnier GIROUD

ne peut s'extraire de ses notes pour plaider n'aura ensuite aucune raison de se plaindre de n'avoir pas été suivi par la juridiction.

ET tout est dit

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA