Feb
27
NUMERIQUE : LA FIN DE LA POSTE

 

J’ai lu quelque part que le chiffre d’affaires réalisé par La Poste (donc hors colis et services financiers)  pour la  seule distribution du courrier, dont on sait qu’il se réduit considérablement chaque année, n’a plus représenté que vingt huit pour cent de ses recettes totales.

Compte tenu du fait qu’en règle inversement proportionnelle, le prix du timbre poste fait des bons inouïs une ou deux fois par an, on est en droit de se demander si poster une lettre n’équivaudra pas bientôt  au prix d’un bon repas.

A suivre.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA