Mar
16
NUMERIQUE LA FOUTAISE DU NUAGIQUE , ENFIN .... DU CLOUD

NUMERIQUE :  LA FOUTAISE DU CLOUD, EN FRANÇAIS DU NUAGIQUE.

Incorrigibles,  les élus du Conseil national des barreaux sont incorrigibles.

On attendait l’évolution du R.P.V.A.  à la  marseillaise (enfin comme du temps de Dominique MATTEI, mais c’est de l’histoire ancienne) et dans le sens parisien, savoir  la suppression du boitier Navista, et l’accès direct,  pour l’instant avec la clé      U.S.B., en attendant qu’Ils (remarquez la majuscule) découvrent enfin l’existence de Télérecours et sa grande simplicité-gratuité.

Non, on nous propose le cloud. Le mot est anglais. C’est d’ailleurs tout un programme. Car cloud veut dire nuage.

Et nos cousins canadiens l’ont bien traduit en français par NUAGIQUE. Par contre, on n’a pas besoin de traduire foutaise, c’est bien français.

Cette  affaire est donc à la fois nuagique et nuageuse, car on sait bien que dans les nuages on ne voit pas clair.

Le cloud va apporter nous dit-on une super sécurité dont on se fout pas mal et dont on n’a rien à faire : Télé recours, le Conseil d’Etat, les cours administratives d’appel et les tribunaux administratifs n’en n’ont pas besoin. Sauf que ce sera uniquement pour communiquer entre nous et stocker des données. On s’en fiche. Ou alors faites comme Télé recours.

Mais pour les actes de procédure judiciaire, nous nous  ne voulons que  le nomadisme à la parisienne. Rien à voir avec le cloud.

Ceci doit passer par la suppression du boitier Navista, et pas par un truc nouveau qui va s’y ajouter, gratuitement nous dit-on. Enfin,  ce sera payé par le Conseil national des barreaux, autrement soit pas nos cotisations obligatoires.

Nos élus sont nuls et le demeurent,  à moins qu’ils ne nous prennent pour des crétins – ce qui est d’ailleurs vrai pour la grande majorité d’entre nous-. Voici le résumé de cette affaire.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA