Feb
11
NUMERIQUE : LA PRETENDUE INVINCIBILITE DU R.P.V.A. A-T-ELLE ETE TERRASSEE CE JOUR ?

 

C’est en effet la question amusée que je me pose,  dans les circonstances suivantes.

10 H,  ce matin, je consulte le R.P.V.A.,  tout y  est normal sur le front de l’informatique judiciaire.

11 H, Philippe KRIKORIAN m’appelle, et   signale avoir essayé de consulter son R.P.V.A., qu’il n’y est pas parvenu en raison d’une incrustation FORGEROCK en anglais, qui lui demande la souscription à une convention et plein de choses personnelles ou confidentielles. Il est persuadé que le R.P.V.A. a été piraté.

11 H 15, je vérifie, en effet,  j’ai moi aussi cette incrustations. Je ne peux aller plus loin.

11 H 30, Philippe adresse un message d’alerte  au Conseil national des barreaux.

Un peu plus tard, on lui répond qu’en effet, il y a eu dysfonctionnement, et que la situation est rétablie.

Bravo.

Question, c’est qui FORGEROCK ?

D’après WIKIPEDIA c’est une société américaine,  un peu trop curieuse,   du genre piratage officiel.

On attend  maintenant avec impatience des précisions du Conseil national des barreaux, et des concepteurs de la haute sécurité du R.P.V.A. qu’on nous disait invincible.

J’ignore ce qu’est devenu Monsieur HATAB. S’il sait ce petit épisode de ce matin, il doit bien rigoler, lui aussi.

 

P.S. Je rappelle que la vignette ci-dessous est la reproduction d'une des machines numériques inventées dans le temps par le professeur Armand KUCHUKIAN, quand il siegait à l'Académie des sciences de l'Union soviétique.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA