Jun
01
NUMERIQUE : LE RENVOI DU BOITIER NAVISTA

NUMERIQUE : LE RENVOI DU BOITIER NAVISTA

Il a tout de même fallu faire appel à  un informaticien pour déconnecter le boitier Navista, et faire les quelques réglages nécessaires.

Bon, je vais maintenant renvoyer demain ce machin là au C.N.B.  en m’opposant à l’avance à ce qu’on continue à me prélever l’abonnement correspondant (qui est distinct de celui de la clé).

J’imagine qu’une nouvelle bataille est en perspective contre la profession, car le C.N.B. prétendra payer l’abonnement,  champions dans l’art de fermer sa gueule.

Mots-clés: 

Commentaires

Renvoi à NAVISTA. Résiliation au C.N.B.

 

moi, rien ne marche!

Le RPVA devait nous faciliter la vie et nous faire économiser du toner et du papier.

On n'a jamais autant imprimé, rien ne marche et notre responsabilité peut être engagé à tout moment.

Et bien moi je dis "BRAVO"!

Non à presque tout. Pour le papier, d'accord, mais c'est parce que nous ne savons pas moi le premier travailler uniquement sur écran.

Pour le reste, non, le R.P.V.A. fonctionne bien, malgré quelques petits problèmes nés de la complexité de son institution, complexité contre lequel le barreau de Marseille lorsqu'il était placé sous la direction du batonnier MATTEI a protesté, dans l'indifférence, voire l'hostilité générale.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA