Nov
17
NUMERIQUE LES TREMOLOS DU DEPUTE ET LE COUP D’ETAT PERMANENT

 

Si je comprends bien, cet après-midi, à l’Assemblée nationale, un député intervenait,  presque avec des trémolos dans la voix,  à propos de la disparition de la version sur papier du journal officiel (voir ce que j’écris sur le sujet voici quelques jours).

En voilà un qui a tout compris, sauf qu’au moins un autre a  réveillé les esprits en s’accrochant  sur les vrais sujets,  surtout du moment, avec un premier ministre qui, lui,  devrait soigner ses nerfs, car ses déclarations tonitruantes n’impressionnent plus que,  lui face à des réalités malheureusement dramatiques.

Et pendant ce temps-là, certains préparent un prochain coup d’Etat.

Je pense qu’ils ont soigneusement relu "le Coup d’Etat permanent ", publié en 1964 par  François MITTERAND, dont j’ai raffolé jadis à sciences po.

Sauf que l’autre François avait certainement plus de talent et que surtout le Charles, celui au cœur du coup d’Etat permanent, était,  lui, historique et d’une pointure exceptionnelle.

Bon, ce soir la Bourse de Paris remonte, preuve que les milieux financiers n’en n’ont plus rien à foutre.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA