Jun
29
PROCEDURE (ET NUMERIQUE) : LES FICHIERS DES PIECES

PROCEDURE  (ET NUMERIQUE) : LES FICHIERS DES PIECES

N’en déplaise à ma profession et ses élus, qui ont inventé et défendu le R.P.V.A.  tel qu’il est, il existe le système administratif Télé recours infiniment supérieur, gratuit, sans boitier, sans clé.

Il fonctionne sous la direction du Conseil d’Etat. Ses utilisateurs dont j’ai l’honneur d’être ont été consultés récemment dans une enquête de satisfaction.  Tiens, si le R.P.V.A. payant faisait pareil ?

Nous avons le compte rendu de cette consultation, qui a été communiqué à chacun d’entre nous par le secrétariat général du Conseil d’Etat, direction des systèmes d’information. Il comporte de nombreuses considérations techniques loyales, et vraies. Oui, ça marche et bien, et on va encore améliorer.

Je veux attirer l’attention sur une considération particulière qui aura nécessairement des effets dans le futur, et notamment au R.P.V.A.

Le Conseil d’Etat écrit ceci : la bonne indexation des pièces jointes est une condition essentielle de la maniabilité et de la lisibilité du système numérique par les autres parties et les magistrats. Il est prévu que les pièces jointes devront désormais être présentées conformément à l’inventaire qui en est dressé. Mais si un signet devra être apposé pour chaque pièce conformément à l’inventaire s’il est présenté un fichier UNIQUE comportant plusieurs pièces.

Si cette mesure passe aussi au R.P.V.A., nous n’avons plus qu’à comprendre –j’avoue que je n’y parviens pas  et je sais ne pas être le seul – le système de signets automatiques sous Acrobat 9 et suivants.

Tiens, si les tenants de la formation professionnelle, à la condition de comprendre,  continue voulaient bien s’intéresser à des sujets précis et intelligents de ce genre.

 

 

 

 

 

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA