Apr
27
REFORMES : IL N’EST PAS INTERDIT DE REVER

 

Alors voilà, comme d’habitude au demeurant, une fois qu’on aura emmerdé tout le monde avec les ridicules grèves d’avocats,  conjointes avec celles des cheminots, et les drapeaux rouges, le calme est revenu et on est revenu aussi au schéma classique.  Vous allez nous faire des propositions (et vite s’il vous plait, avant le 15   mai). Alors vous allez organiser des groupes de travail et transmettre leurs propositions à la chancellerie.

Puis, on partira en, vacances d’été, et on verra plus tard. 

Je me dis qu’alors  quils cherchent à économiser par tous les moyens,  si les services du ministère de la justice prennent le même temps à examiner les propositions plus ou moins  délirantes qu’on va faire, uniquement pour essayer de faire grappiller de quoi rémunérer les avocats à l’A.J. et les expulsions de migrants, ce n’est pas demain la veille.

Exemple : Gilbert COLLARD attend depuis  trois mois révolus une réponse à sa question écrite de député  sur le statut juridique de ce qu’on continue d’appeler improprement les ordres des avocats.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA