Jun
14
REFORMES : REJOINDRE LE PARTI DE MACRON

    

Non, c’est vrai quoi, le président est  désormais mieux que les pendules qui même cassées donnent pourtant deux fois par jour l’heure exacte. Voilà  maintenant qu’il s’attaque aux redistributions et aides sociales en tout genre, il parait que c’est un tiers du P.I.B. français, une paille, et que ça ne sert à rien.

Exact, Monsieur MACRON, vous n’avez peut être pas fait attention, mais les couillons qui comme moi et les autres cotisons malgré nous s’en rendent compte.

Voyons,  je ne parle pas des cotisations d’assurance vieillesse ni de celles d’assurance maladie, qui sont censées avoir des contreparties. Sauf que pour l’assurance vieillesse, il y a la surcompensation que paient les cotisants sérieux au bénéfice des autres, et que pour l’assurance maladie, nous payons pour certains qui ne paient pas avec la C.M.U. C’est que la France est  aspirateur géant pour les gens de l’extérieur. C’est sympa la France. Et con les Français.

Sous réserve d’autres choses, nous payons au moins et  aussi  5 % de nos revenus nets au titre des allocations familiales, sans compter 8 % au titre de la C.S.G. Là, c’est en pure perte.

Ca sert à quoi par exemple les allocations familiales : à financer les familles nombreuses.

Qui sont-elles ?  On le sait très bien et leur hébergement en France, soit en H.L.M.  pour la plupart, soit pour certains ensuite en prison.  Qu’on produise donc les statistiques. Le tout crée alors le besoin de nouveaux logements (on booste l’aspirateur)  et finalement, on s’aperçoit que non seulement ça coute, mais que ça ne sert à rien car ça ne produit rien. On tourne en rond.

Qu’on supprime donc les allocations familiales, la C.M.U., les aides sociales en tout genre et même les allocations de chômage. Pour celles-ci je n’ai rien inventé, c’était déjà la thèse de Louis ARMAND,  sauf erreur.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA