Nov
12
SOCIETE : LA CELEBRATION DU DECLIN PAR CELLE DU 11 NOVEMBRE

 

Voilà 99 ans, 100 ans l’année prochaine, que les Anglais et les Français célèbrent le 11 novembre 1918. Comme leur victoire au nom de  la liberté. Les cons.

Du 11 novembre 1918, l’armistice à la 11heure du 11ème jour du 11ème mois, il ne faut retenir qu’une chose : la victoire enfin et tout au plus  de l’intelligence qui a mis fin à cette guerre, autrement dit la capitulation allemande.

Parce que tout le reste a été et reste 100 ans plus tard un désastre abominable.

L’Europe toute puissante, je parle de l’Europe coloniale, celle des Français et des Anglais, s’est auto  détruite en s’offrant par-dessus le marché une autre guerre plus désastreuse moins de 20 ans plus tard. 

Et pour quoi au juste ?

Parce qu’un nationaliste serbe est allé assassiner à Sarajevo le successeur désigné de l’empereur d’une Autriche-Hongrie qui était déjà en lambeaux, tiraillée par ses mouvements sécessionnistes internes, exactement comme l’autre empire finissant, un peu plus loin, celui des Ottomans.

Le bilan de ce carnage imbécile ?

La fin de l’empire ottoman, qui de toute façon était déjà mort, sauf que pour le même prix, excusez la formule, on a  commencé par génocider 1.500.000 d’Arméniens et 500.000 Assyro-Chaldéens.

Le mouvement a été ainsi lancé. On n’a plus arrêté ensuite le carnage.

 On a pulvérisé les terres arabes du sultan, pour en faire cadeau aux Anglais,  grands gagnants sur le coup pour le pétrole, sans rien pour les Français que des cadeaux de consolation.  On a créé le contentieux palestinien qui continue d’empoisonner le monde actuel.  On a détruit l’empire russe, et permis le développement du communisme  cruel et sanglant qu’on a mis ensuite  au moins 70 ans à détruire (et encore pas partout). On a permis le nazisme à classer dans la même catégorie, nazisme dont il a fallu une autre guerre encore plus sanglante pour le chasser. On a détruit aussi l’empire austro-hongrois,  qui de toute façon n’était qu’une façade, en créant des Etats indépendants en Europe de l’est, dont la mainmise a été remplacée ensuite par le communisme le plus dur, jusqu’à ce qu’enfin on se débarrasse enfin du communiste russe.

Et surtout, on a permis la mainmise totale sur le monde par les Etats-Unis, et la disparition des empires européens.

Car les empires coloniaux et la puissance de l’Angleterre et de la France sont mortes pendant la première guerre mondiale, ce dont les peuples qu’elles colonisaient se sont bien rendus compte, on connait la suite par la décolonisation et aujourd’hui les revendications de l’islam.

Le 11 novembre n’est pas l’anniversaire d’une victoire, mais tout plus  celle de l’arrêt encore  provisoire  cent ans plus tard d’un déclin, qui n’est pas encore terminé.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA