bernard.kuchukian

Par bernard.kuchukian le 27/10/09
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 8 mois

Quelques calculs de l'économie réalisée par le système mutualisé de MARSEILLE, par rapport à ce que propose individuellement à chaque avocat l'association C.N.B. COM. Nous sommes à MARSEILLE 1.600 avocats, mais pas plus de 1.000 cabinets. Donc la location d'autant de boitiers à 55 € par mois, pendant 12 mois et sur deux années (temps du contrat). Nous évitons ainsi de payer

1000 X 55 € X 12 X 2 = 1.320.000 €.

Pour la clé, on nous la facture 7 € par mois, pendant 12 mois et sur 3 années obligatoires. Or, cette clé revient à 2 € pièce (et encore il n'est pas sur que ce soit 2 € de location, mettons). Bénéfice 5 €. Donc :

1600 X 5 X 12 X 3 = 280.000 €.

Chaque avocat de France, hors Paris bien sur, peut facilement faire le même calcul, Ordre par ordre.

Bon sang, qu'allaient-ils faire (et que vont-ils faire pour les clés) de tout cet argent au C.N.B. COM ?

______________________________________________

Message au web master. Attention à l'orthographe de « macro ». Je n'ai pas envie d'avoir d'histoires.

Par bernard.kuchukian le 23/10/09
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 8 mois

A la demande générale, voici les statuts (texte intégral) que je me suis procurés à la préfecture de police de Paris.

Par bernard.kuchukian le 15/10/09
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 9 mois

Pendant que les uns et les autres déliraient sur leurs blogs, et que je ne m'occupais donc plus du mien, il m'est apparu nettement plus utile, au début de l'été dernier, de me procurer tout bêtement à la préfecture de police de Paris, - c'est public et gratuit- les statuts de l'association de la loi de 1901 cnb.com qui est censée gérer l'incontournable R.P.V.A. pour le C.N.B. et nous avec pour bien cher. J'écris incontournable, car on n'a pas été foutus de trouver mieux.

Il est regrettable que les avocats ne lisent pas, parce que ce nom d'association unique figure pourtant sur les bulletins d'adhésion distribués par le C.N.B.: autrement dit, lorsqu'on lui loue son boîtier , on ne s'adresse pas au C.N.B. mais à cette association extraordinaire: les statuts en sont écrits en 3 pages, elle se compose de 3 membres, un président, un secrétaire un trésorier. La préfecture de police de Paris donne les noms des derniers en date: c'est aussi le bureau du C.N.B.

Extraordinaire, donc, association qui n'a que trois membres. Ceux de son bureau.

Ainsi, pas de possibilité d'adhésion, pas d'assemblée, pas de compte à rendre à personne. Rien. Les copains restent entre eux, et par ici la monnaie. On espère simplement que par des cotisations de location de boitiers et de clés à cout prohibitif et statutairement incontrôlable, on ne doit pas financer aussi des voitures de fonction et les bons repas pour les seuls associés-dirigeants de l'association sans but lucratif.

Cela, nous avons été une poignée à l'imaginer au barreau de Marseille, voici quelques mois maintenant , par la découverte de ces curieux statuts. Et sous la direction parfaitement géniale de l'un d'eux, avec le total concours de notre bâtonnier, qui a montré ici une immense intelligence, et un courage et une détermination remarquables, on a pu travailler tranquillement, en silence, pendant l'été, pour trouver une solution informatique qui, c'est vrai, mais le but n'était pas là, risque de ne surtout pas arranger les finances de cette association opaque et de ses dirigeants associés. Mais c'est la vie.

Voyez vous, maintenant qu'on sait faire sans avoir le sentiment d'être arnaqués, il serait lamentable de devoir prochainement mettre la main au portefeuille pour payer le trou financier possible de cette si discrète association et lui éviter un scandale. J'espère simplement que je délire, et que l'avenir me démentira. Franchement, je n'y crois pas trop.