bernard.kuchukian

Par bernard.kuchukian le 01/11/10
Dernier commentaire ajouté il y a 10 années 5 mois

Plus on y réfléchit sérieusement, plus on se dit qu'elle a commencé, annulant celui de SEVRES, avec le traité scélérat de LAUSANNE, qui avait dépecé la République d'Arménie, validant ainsi la fin des Chrétiens en terre turque, et la politique des Jeunes Turcs.

Car, finalement, tout s'est joué là-bas. La France n'a plus été alors une puissance internationale susceptible d'imposer aux autres sa volonté, hors de son territoire. Déjà, par le traité de VERSAILLES, elle s'était laissé siphonner les accords SYKES-PICOT, en ne conservant de l'influence que sur des territoires proche orientaux sans intérêt économique majeur, dont le pétrole. Il lui restait tout au plus un empire colonial, formé de bric et de broc, dont la débâcle de 1940 a conduit à la disparition.

Et alors, avec la prévision ahurissante de vérité d'Alexis de TOCQUEVILLE dans son « Travail sur l'Algérie », 1841 (La Pléiade, p. 691, pour les incrédules), tout s'est accéléré à partir de 1962. Je cite TOCQUEVILLE : « Je ne crois pas que la France puisse songer sérieusement à quitter l'Algérie. L'abandon qu'elle en ferait serait aux yeux du monde l'annonce certaine de sa décadence ». Et encore : « Si jamais la France abandonne l'Algérie, il est évident qu'elle ne peut le faire qu'au moment où on la verra entreprendre de grandes choses en Europe (...) ».

La France a été historiquement et par traités au moins depuis FRANCOIS 1er avec celui des capitulations, la puissance protectrice des Chrétiens d'Orient, n'est plus rien du tout aujourd'hui.

Les seuls qui y ont cru un peu et un temps sont les Baassistes d'IRAK, SADDAM HUSSEIN, décapité, et le chrétien TAREK AZIZ, que les chiites irakiens au pouvoir amenés là par les Américains vont bientôt pendre. Je suppose qu'on le mettra en terre en même temps que les autres Chrétiens qu'on assassine tous les jours dans le silence mondial le plus absolu. Alors que tout le monde sait et est au courant.

Tant il est vrai qu'en 1915, tout le monde savait aussi que les Turcs assassinait méthodiquement 1.500.000 d'Arméniens, sans compter quelques centaines de milliers d'Assyro-Chaldéens, et que tout le monde s'en fichait parfaitement. Sauf, MORGENTHAU, ambassadeur (juif) des Etats-Unis, TOYNBEE, historien britannique de génie et un peu BENOIT XV, le pape du moment (l'Eglise de Rome en ce temps là...)

Dans les mois et les années à venir, viendront les Coptes d'Egypte. Je comprends mieux le pape des Arméniens, KAREKIN II, et sa solicitude envers les pretres coptes présents avec nous voici quelques années au repas que nous avions pris en commun à MARSEILLE.

Dans le camp français, silence. Comment être une puissance internationale, quand on possède un seul porte-avions toujours en panne, que son armée manque des moyens matériels élémentaires, qu'on est sous le parapluie (à trous) des Etats-Unis, et qu'on ne parvient même plus à conserver l'ordre intérieur en France même. On ne protège plus personne. Les quelques Arméniens parfaitement intégrés dans la France d'aujourd'hui dans le sillage du pouvoir -BALDUR(IAN) ou DEVEDJIAN- ont oublié la religion de leurs pères.

Ceux d'Arménie ont, eux, tout compris, dont les frontières sont encore aujourd'hui protégées par l'armée russe du colonel POUTINE. Tant il est vrai que dans cette région du monde, les distances entre les points explosifs se calculent en deux ou trois centaines de kilomètres ...

Revenons à la France, dont les délégués commerciaux arrivent à nouveau à BAGDAD. Pour quoi faire au juste, vendre dans l'immédiat des cercueils aux Chrétiens morts, et des valises aux survivants...

Par bernard.kuchukian le 01/11/10
Dernier commentaire ajouté il y a 10 années 5 mois

Et bientot fin.

Voyez ce que j'écrivais il y a une semaine. Voyez ce qui se passe en Irak et en Egypte.

Bientot, il n'y aura plus un seul chrétien en terre majoritaire d'islam. Sauf, c'est tout de meme étonnant, peut etre en Iran, quelques Arméniens...

Pendant ce temps; les chrétiens d'Europe financent la construction de mosquées chez eux, et on me soutient que l'islam est religion de paix.

C'est exactement l'affaire des révisionnistes anti-arméniens. Vous savez ce mouvement turc qui prétend que ce sont les Arméniens qui auraient massacré les Turcs de l'empire ottoman en 1915 et pas l'inverse. S'il n'était pas dramatique, le raisonnement serait cocasse. Que je sache, il n'y a plus que des Turcs en Turquie et il n'y a plus d'Arméniens.

Mais contre la duplicité imbécile du monde occidental AVEC ET Y COMPRIS L'EGLISE CATTHOLIQUE ROMAINE, je crains qu'il n'y ait pas grand chose à faire.