bernard.kuchukian

Par bernard.kuchukian le 09/05/11
Dernier commentaire ajouté il y a 9 années 6 mois

Au websmater de la blogosphère, salut,

Je suis très mécontentent de constater que la blogosphère du Conseil national des barreaux de France, que vous êtes censé surveiller, et sur laquelle vous prétendez exercer scandaleusement de temps à autre une censure contre telles communications pourtant faites en langue française,

Ne respecte pas Mon ordonnance d'aout 1539 prise en cette bonne ville de Villers-Cotterêts, par laquelle J'ai prescrit l'usage exclusif de la langue française maternelle dans tous actes de justice.

Plus tard, un décret de Thermidor an II de la gueuse république imposera de son côté le français comme seule langue de toute l'administration du royaume.

Aussi, Je n'admets pas que certaines communications soient données en une autre langue que le français sur la blogosphère. Certaines sont dans des langues connues de nos Avocats. D'autres sont mystérieuses. Ainsi l'une d'elles en une langue des Balkans.

Les unes et les autres peuvent véhiculer des idées subversives que vous ne pouvez pas contrôler, alors que telle est votre mission, pas celle de censurer ceux qui déplaisent à vos maitres du moment.

Veuillez sans délai à mettre bon ordre à cela.

Par bernard.kuchukian le 08/05/11
Dernier commentaire ajouté il y a 9 années 6 mois

Je n'ose pas citer cette référence tant elle est sulfureuse. Léon DAUDET, le fils d'Alphonse. Rien à voir avec Les Lettres de mon moulin, mais alors rien du tout.

Léon DAUDET est l'auteur d'un pamphlet sur les médecins, publié dans l'entre deux guerres sous le titre "Les Morticoles". Il y dépeint une société unique dans laquelle les médecins ont tous les pouvoirs et abusent d'une population constituée uniquement de patients, aux ordres et dans l'attente de leurs potions et soins divers.

J'y pense très régulièrement à chaque fois qu'on parle de santé publique en France, compte tenu de la dérive des mentalités et des dépenses de santé depuis 1945. Le budget de la sécurité sociale est largement supérieur au budget de l'Etat, et les parlementaires ne le contrôlent pas. D'ailleurs, plus personne ne le contrôle. Les fonctionnaires de l'assurance maladie sont largués. Léon DAUDET était visionnaire.

Il l'est encore davantage et je crains fort qu'il le soit prochainement dans 'l'affaire du MEDIATOR.

Que le laboratoire SERVIER soit responsable, c'est évident. Mais que les médecins qui ont prescrit ce médicament hors de son cadre, soient écartés par le pouvoir en place du périmètre de la responsabilité, voilà qui est choquant. Car, voyons, ces médecins profitaient bien collectivement au surplus des petits ou gros avantages offerts par les laboratoires (congrès stages, voyages) après passage des visiteurs médicaux. Et ce sont bien eux qui pfrescrivaient le MEDIATOR.

Je m'étonne de l'étonnant silence de la blogosphère sur ce sujet. On a peur de qui ?

Par bernard.kuchukian le 06/05/11
Dernier commentaire ajouté il y a 9 années 6 mois

Vous connaissez tous la célèbre formule de Georges CLEMENCEAU : les cimetières sont remplis de gens irremplaçables.

C'est fini. Un projet de loi est en cours d'examen au Sénat à toute vitesse, pour permettre à certain fonctionnaire d'autorité de rester en fonctions au- delà de 65 ans. Il parait que c'est au bénéfice en fait d'un seul préfet, proche du pouvoir supérieur.

Comme tout le monde connait la formule de CLEMENCEAU sur les gens irremplaçables, on a du tourner la formule autrement. Il s'agit désormais de:

« Fonctionnaire titulaire d'un emploi supérieur, atteint par la limite d'âge, présentant (1) des compétences telles qu'il était difficilement remplaçable dans l'immédiat ».

Dire que je connais des gens de justice qui reprochent à d'autres d'être retraités actifs, alors au surplus lorsqu'ils ont moins de 65 ans. Et n'osent pas soutenir qu'ils seraient « difficilement » remplaçables, oui parce que rien n'est plus subjectif.

La FONTAINE encore, suivant que vous serez...

_______________________

(1) Le rédacteur de la phrase est manifestement un policier ou un gendarme. et ce style "présentant" ressemble bigrement à la rédaction habituelle des P.V. d'interpellation de suspects. Intéressant, non ?.

Par bernard.kuchukian le 05/05/11
Dernier commentaire ajouté il y a 9 années 7 mois

Ahuri, je lis une dépêche de l'A.F.P. : le conseil constitutionnel de Cote d'Ivoire vient de proclamer Monsieur OUATTARA président. Je rappelle que voici quelques semaines, sur la même élection, il avait proclamé Monsieur GBAGBO président.

Comment passer de l'un à l'autre. Les spécialistes ivoiriens de droit public et constitutionnel sont des fortiches toutes catégories. Ils auraient considéré que la Cote d'Ivoire étant membre de l'Union africaine, les dispositions internationales sont supérieures à la constitution locale. D'où, rectificatif. Ainsi, je suppose qu'ils ont sauvé leurs postes. Du grand art.

Je ne parviens toujours pas à savoir si Charles DEBBASCH, qui fut l'un de mes maitres à la Faculté de droit d'AIX EN PROVENCE, qui vit maintenant sous mandat d'arrêt international au TOGO, a été consulté sur le coup et s'il est le responsable de cette pirouette géniale. Si oui, chapeau. Il n'a pas perdu la forme.

Par bernard.kuchukian le 05/05/11
Dernier commentaire ajouté il y a 9 années 7 mois

Ils ne sont pas bien courageux. Bon, c'est vrai, on flingue pas mal à Marseille, et puis ça brule au tribunal, à l'opéra.

Bon. Mais il y a aussi des gens normaux (au juste suis-je normal ?)Le ministre de l'intérieur a dit qu'il fallait prendre des mesures. Enfin, le ministre actuel, car celui qui l'a précédé avait dit pareil, et celui d'avant aussi, ainsi de suite. Notre sénateur maire préféré a dit lui , au juste, je ne sais plus ce qu'il a dit, ça n'intéresse personne, peut etre meme pas son équipe proche. Ils préparent Marseille 2013 capitale de la culture. Ne pas rire.

Mais alors, les plus forts, ce sont les enqueteurs du parti socialiste sur la fédération locale. J'ai lu qu'ils sont arrivés hier en T.G.V., et qu'ils ont décidé d'enqueter dans les salons de l'HOLIDAY INN de la gare Saint-Charles.. Ils n'osent donc pas meme entrer dans la ville.

Dites, les copains, vous n'etes pas bien courageux. Dans le centre ville et les quelques quartiers résidentiels, on ne tue pas ainsi. Moi, on ne m'a pas encore tué en tout cas.

A moins qu'ils se disent que Noel GUERRINI va monter des commandios suicides.

Remarquez, l'histoire a du bon.

Pour une fois où ne dit pas que c'est la faute au Front national. Marine LE PEN doit etre ravie. Bonsoir Marine.

Par bernard.kuchukian le 05/05/11
Dernier commentaire ajouté il y a 9 années 7 mois

Il faut mettre un terme aux minables combines qu'on a tous connues, des conclusions prises en retard à la cour d'appel, antidatées entre avoués, »je te rends service, tu me rends service une autre fois », et « le client on s'en fout, à charge de revanche », exactement par ailleurs comme les horloges de pointage dans les entreprises pour les retardataires institutionnels aux si beaux sourires, pour essayer donc de respecter l'éthique de la réforme MAGENDIE.

A ce sujet, j'ai lu quelque part ces jours-ci la mise en place de systèmes d'enregistrement automatiques par horloge des données reçues. Je suppose qu'on appliquera dans les greffes. Superbe.

Je me dis au passage que si les logiciels des greffes sont capables de gérer ce machin-là, ils doivent aussi pouvoir gérer les fichiers qu'on leur adressera pour suivre les affaires dans les dossiers, affaire par affaire. Alors, ça y sera, la réforme aura passé, et on pourra envoyer nos conclusions et autres.

Une fois encore et au passage, inutile du boitier Navista ou de la clé Certeurope : c'est la cour qui donnera l'heure d'arrivée du courriel.

Cette histoire me rappelle l'usage qu'avait créé, lorsqu'il était en fonction l'ancien vice-président du Tribunal de commerce de MARSEILLE, André AMOYEL, qui tenait la plupart des audiences de référé. Il avait décidé, justement, qu'il ne fallait plaider qu'un temps raisonnable maximum déterminé, et pour cela tenait un petit carnet de ceux créditeurs en temps de parole. Pour les autres, sablier. Stop. Les bons points pour les avocats concis et respectueux des autres. Par les hasards et l'activité qui est la mienne, j'avais été le premier avocat à plaider devant lui, et quelques années plus tard, alors qu'il terminait sa judicature, également le dernier. Il me restait un stock de dizaines de minutes, que je n'ai jamais utilisées, car ce jour-là, dans l'émotion commune, Monsieur AMOYEL était même prêt à me laisser plaider la matinée.

Du coup, alors qu'on est tous confrontés aux petits malins qui concluent la veille au soir, dans la nuit, le matin même, sans compter les pièces de dernière minute, toutes choses qui devraient du moins je l'espère se calmer avec l'informatique le jour où je serai mort, bref j'ai idée d'un procès à points.

Le logiciel qui enregistrera les dates et heures des transmissions de nos pièces et conclusions, remarquerait ceux qui sont toujours dans les temps, voire en avance, par rapport à ceux qui attendent la veille où le jour même. Et qui le font systématiquement : ce que la machine reconnaitra évidemment.

On aurait des points plus et des points moins.

Je ne sais pas encore bien ce qu'on ferait de ces données, mais si elles étaient connues, elles permettraient déjà de clouer le bec des pourfendeurs de vertu offensée lorsqu'on ose leur dire qu'avec leurs belles gueules, et leurs déclarations pontifiantes sur la confraternité, ils ou elles sont de parfaits voyous du barreau.

Par bernard.kuchukian le 05/05/11
Dernier commentaire ajouté il y a 9 années 7 mois

A la réflexion, la Porsche D.S.K. est un symbole fort.

Du temps de MITTERAND, on prenait le pouvoir avec une rose.

Maintenant, il faudrait une Porsche.

La vie est donc devenue plus difficile.

Je comprends les jeunes qui me disent que nous autres, les vieux, c'était plus facile de notre temps.

Mais, c'est pas vrai, il faut autre chose.

Cette affaire me donne envie de remettre en ligne mon compagnon préféré de blog, Jean de LA FONTAINE.

Quelle belle fable il aurait écrite avec ça.

Par bernard.kuchukian le 04/05/11
Dernier commentaire ajouté il y a 9 années 7 mois

Au Sénat ce jour,

Circulez, rien à voir.

Par bernard.kuchukian le 04/05/11
Dernier commentaire ajouté il y a 9 années 7 mois

Dans une dépeche, tel journaliste de REUTERS ne veut pas vraiment l'écrire en cette soirée de manifestation d'avocats à PARIS, mais finalement, tout le monde est mécontent de la réforme de la garde à vue.

Les avocats, les magistrats, les flics.

Remarquez, on a oublié de demander leur avis aux gardés à vue, principaux intéressés, donc aux clients.

C'est dommage. Tant il est vrai que suivant la célèbre formule, notre profession serait parfaite s'il n'y avait pas les confrères, les juges et les clients (et aussi désormais, les policiers).

Je serais ce soir le ministre de la place Vendome, je serais ravi.

En effet, si tout le monde est mécontent, c'est donc que la réforme est bonne.

Bientot, on supprimera le juge d'instruction. La boucle sera bouclée.

Par bernard.kuchukian le 04/05/11
Dernier commentaire ajouté il y a 9 années 6 mois

Moi, je suis un modeste avocat pas de gauche. J'ai une 307 Peugeot.

D.S.K. est socialiste, et candidat à la présidence de la République: il roule en Porsche.

C'est d'autant plus curieux que physiquement, c'est pas confortable une Porsche

Question, si je vote socialiste, on me donne une Porsche ?