bernard.kuchukian

Par bernard.kuchukian le 17/07/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 4 mois

Finalement, on ne sait plus qui croire dans un monde de macro économie financière qui compte en milliards d'euros, alors qu'au mieux, le commun des mortels imagine ce que représente un million d'euros, soit mille fois moins qu'un milliard.

Il parait que la dette souveraine grecque c'est-à-dire celle de l'Etat hellène, représente 100 milliards d'euros.

Qui sont les créanciers: les banquiers grecs eux mêmes pour 67 %, les Allemands pour 9 %, les Français pour 8 %, les Cypriotes autrement dit d'autres Grecs pour 6 % et les Belges, tant qu'il reste une Belgique, 4 %.

Les banquiers français sont donc collés pour 8 milliards d'euros.

Dans leurs poches et dans le budget général de la sécurité sociale, c'est une grosse goutte d'eau.

Sauf que les banquiers grecs aimeraient bien que l'Union européenne les paie à la place de l'Etat grec qui ne peut plus.

On comprend dans ces conditions le blocage actuel. Je résume : on a assez donné. Maintenant démerdez vous. Les Allemands ont raison.

Quoi faire d'autre sinon pour la Grèce quitter l'euro ? Elle n'a pas joué le jeu, elle a triché. C'est normal. L'euro n'en mourra pas.

Par bernard.kuchukian le 17/07/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 4 mois

Nous sommes à moins de six mois du 1er janvier 2012.

Soeur Anne, rien ne bouge, rien ne vient.

Le boitier LANNER -www.lannerinc.com- (puisqu'il parait que c'est le fabricant du NAVISTA). Certes, je ne l'ai pas au bureau, je le refuse. Mais j'en ai toutes les fonctions avec ma clé offerte par l'ordre à la bibliothèque de l'autre côté de la rue : elle sert à quoi ? A recevoir des avis, des copies de décisions.

Rien n'est organiquement organisé du coté des juridictions pour faire de la procédure avec elles. Cette organisation doit venir des juridictions, pas des avocats.

On pourrait certes concevoir un logiciel de procédure pour communiquer en numérique avec les tribunaux et les cours d'appel. J'y ai même pensé un temps, imaginant de constituer une société commerciale qui aurait vendu ses services aux avocats de France. Moi aussi je voulais faire du fric sur le dos des confrères. C'est si bien vu en haut lieu.

Sauf que la direction fondamentale de la procédure est aux juridictions pas aux avocats. Une fois délivrée l'assignation, la suite n'est pas dirigée par nous. A chaque phase, nous avons besoin de faire valider nos actes. Et on fera comment pour envoyer nos conclusions aux tribunaux et cours d'appel qui ne disposent pas d'un logiciel de réception et de traitement de ces données.

Une fois encore, le R.P.V.A. n'est qu'un moyen de transmission des données, pas un moyen de les traiter. Or, le traitement de ces données est bien l'essentiel de la réforme future.

Que font les juridictions actuellement ? Rien du tout. Pourtant un budget informatique de plus de 100 millions d'euros a été mis à leur disposition dans le budget de 2011.

Qu'est-il devenu ? On sait déjà qu'il n'est pas passé dans l'entretien des ascenseurs du palais de justice de Marseille. Et d'ailleurs aussi.

Et comment va-t-on matériellement nous pomper les taxes nouvelles de justice prévues à compter du dernier trimestre ?

Et les avoués ? Ah les avoués. Il nous faudra attendre décembre pour savoir officiellement ceux qui restent et ceux qui partent. Au niveau actuel des choses, on peut s'attendre à ce qu'ils restent massivement, parce que matériellement, la réforme numérique aura échoué par défaut de volonté nationale de la faire gagner. Les anciens avoués devenus avocats de cour vont donc confisquer la réforme. Sans même s'être battus pour cela. Simplement l'inaction des pouvoirs publics, leur incompétence devant des avocats passifs aux ordres de chefs incompétents, mais élus. Rien de plus démocratique : les gnous représentent bien les gnous.

Par bernard.kuchukian le 16/07/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 4 mois

Dans un premier temps, je me suis dit que le pouvoir actuel en France sent qu'il va chanceler. Alors, on rend service aux copains tant qu'il en est encore temps, et on proroge le scandaleux système des avantages fiscaux des zones franches urbaines à la fin de l'année.

Rien n'est moins égalitaire. Les combines meme légales, c'est assez.

Dans un deuxième temps, j'ai lu quelque part que les socialistes sont également pour.

Dans un troisième temps, j'espère que Madame LE PEN est contre.

Sauf qu'évidemment, elle ne sera pas élue.

Alors je me dis qu'on va droit dans le mur comme les Grecs en continuant à faire des cadeaux fiscaux sans compter les niches fiscales en tout genre, au moment où il faut serrer les vis.

Par bernard.kuchukian le 16/07/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 4 mois

Notre confère et ami EPAILLY se déchaine contre ceux qui critiquent l'action politique des naturalisés.

Je rassure tout le monde, je ne suis pas concerné. Je suis né Français en France, du moins en Algérie française.

Mais EPAILLY a tort, car les tenants de la non-naturalisation sont cohérents. Que je sache personne ne soutient que les auteurs de la constitution américaine, JEFFERSON en tete, étaient des nationalistes imbéciles. Oui, ils étaient racistes, mais comme tout le monde à l'époque. On exigeait simplement que le futur président soit né sur le sol américain.

Il faut faire pareil en France. C'est tout simple.

On renverra aussi et ainsi à ses chères études Jean-Marie LE PEN qui s'était offusqué de l'origine hongroise de notre président actuel, qui est né en France. Monsieur SARKOZY a remis les choses en place et LE PEN s'est tu.

Bref, une constitution à l'américaine c'est bien.

Regardez: elle permet meme l'élection d'un demi-noir, Monsieur OBAMA, qui est très bon dans son job. Si j'étais Américain, je n'aurais pas voté pour lui, non en raison de sa couleur, mais parce qu'il est démocrate. Un républicain noir, né aux States, comme président, pourquoi pas ?

Par bernard.kuchukian le 16/07/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 4 mois

Bon pas exactement comme elle le voudrait.

Toute Viking (au féminin, c'est Vikingue ?) qu'elle est, toute tiers mondiste que je la sens, toute écologique à taper sur les intérets pétroliers français (TOTAL), alors que son pays natal et son autre nationalité se gavent du pétrole de la mer du Nord, sans le moins du monde s'inquiéter du sort de la planète, faisons du fric mes amis et surtout ne partageons rien,

Bref toute socialiste bourgeoise de classe qu'elle est, et qu'elle demeure,

Madame JOLY ne dit pas que des sottises.

C'est vrai que le défilié (les défilés, il y en a un peu partout en France) du 14 juillet sont suranés.

Franchement, à part quelques nostalgiques qu'on ne voit meme pluis dans les rangs derrière Marine LE PEN, tout le monde se fout de l'identité de la France. C'est à peine si on en connait la géographie, je ne parle pas de son histoire, voire de ses institutions. Qui connait encore Fernard BRAUDEL (1) ?

Le 14 juillet lui meme célèbre la prise d'une bastille dans laquelle il n'y avait en 1789 qu'un seul prisonnier, détenu non pour raison politique, mais parce qu'on ne savait pas quoi en faire. On l'a remis dehors puis il a bien fallu l'interner ailleurs plus tard. Il était dangereux.

La seule victime parfaitement innocente de cet évènement qui a été détourné de son sens est Monsieur de LAUNEY, gouverneur de la Bastille.Qui y fut tué. Le malheureux.

Non, JOLY a raison: le défilé actuel c'est ringard.

Exact.

Je sens que mon ami il dottore vient de s'étrangler à la lecture de ce qui précède et qu'il est allé chercher un verre d'eau.

Du calme, ami, du calme. Vous ne viendrez pas me provoquer en duel lundi.

Du calme, car la France est une des toutes premières puissances mondiales productrices d'armes et d'armes de qualité en tout genre. S.V.P. fin des tabous: si nous ne vendons pas nos armes, nous n'exportons plus et de toutes façons d'autres le font à notre place.

Alors voilà: on remplacera le défilé des bidasses et des polytechniciens et saint cyriens par celui de nos productions, pardon de leurs productions: nos chars, nos matériels, nos missiles, avec des démonstrations à blanc. Public d'acheteurs.

Battez-vous, tuez vous, mais faites le français. Et payez nous cher, très cher.

Car nous produisons et vendons aussi les ambulances, les hopitaux. Attention, ce n'est pas gratuit.

Gratuit, c'est fini.

---------------------

(1) Dont j'ai plaisir à rappeler qu'il fut professeur au Lycée Bugeaud à l'entrée de mon Bab-el-Oued natal au temps de l'Algérie française.

Par bernard.kuchukian le 15/07/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 4 mois

Je vais écrire des choses terribles et désagréables.

Mon père qui était né à SMYRNE en 1901 et avait du quitter la ville en 1922 avec sa famille et tous les Chrétiens locaux, lorsque les Turcs de KEMAL avaient chassé les Grecs et les autres à la mer, avait toujours eu un discours critique aussi envers ... les Grecs. Alors que les Alliés leur avaient fait cadeau d'un quart de la Turquie actuelle, qu'ils n'avaient nullement gagné au combat, ils se comportaient parait-il avec arrogance et prétention (l'une et l'autre étant dangereuses) dans ces années 1919 - 1922.

Au moment où les excès et les faux des Grecs d'aujourd'hui (oui les comptes publics grecs ont été falsifiés pour faire payer l'euro, l'Europe et spécialement l'Allemagne) vont se révéler, y compris les retraites à des faux retraités et les cadeaux et abus de la fonction publique, je repense à ces paroles du temps.

Et au moment où certains dirigeants français devront trinquer un jour ou l'autre sur le thème de ce dérapage qui va nous couter si cher, j'invite ceux qui ne l'ont jamais lu à trouver quelque part la thèse de docteur du regrette Edgard FAURE: "La disgrace de TURGOT".Chez GALLIMARD, 30 jours qui ont fait la France.

C'est plein de parallèles avec la situation actuelle.

Par bernard.kuchukian le 15/07/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 4 mois

Oui, il arrive encore que le bon sens élémentaire soit triomphant.

Un avocat jadis sanctionné (et c'est dur de sanctionner un avocat) prétendait obtenir l'honorariat.

On lui avait répondu non. On avait bien fait.

Il a fallu que la Cour de cassation le rappelle clairement dans un arret du 23 juin 2011. En cassant Douai.

Par bernard.kuchukian le 15/07/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 4 mois

Article 5, alinéa 2 nouveau à intercaler à la suite de l'alinéa 2 actuel, qui deviendra l'alinéa 3 et ainsi de suite.

"Qu'il soit de sexe masculin ou féminin, le président de la République doit être né Français sur un territoire français à la date de sa naissance, et être Français sans appartenir à aucune autre nationalité.

Le cas échéant, il doit justifier avoir renoncé à ses devoirs d'allégeance envers tout autre État."

-----------------------------------------------

P.S. J'ai un peu l'impression d'être un juriste de la fin de l'Empire romain.

Par bernard.kuchukian le 15/07/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 4 mois

Apparemment, l'étonnante circulaire du 7 juillet 2011 du premier ministre sur la qualité du droit n'a été remarquée par personne.

C'est pourtant un monument de français hexagonal, donc obscur et pompeux, purement administratif dans le style prétentieux et technocratique.

C'est tellement pompeux que ... ca le reconnaît soi même.

Lisez donc à la fin de la circulaire, c'est savoureux. On y explique en effet qu'à l'appui des textes réglementaires, il faut ... une notice explicative.

Laquelle doit S.V.P. être rédigée "dans une langue d'usage courant". Donc, les textes de droit positif sont intrinsèquement reconnus obscurs

On ajoute que la circulaire doit être compréhensible pour un public "qui n'est pas nécessairement averti de ses tenants et aboutissants".

J'en tire les conclusions suivantes:

1°. Je ne sais pas la loi, encore que (il parait qu'il faut un règlement pour comprendre la loi), je sais le règlement, voici l'aveu de ce que les gouvernants reconnaissent parler une langue différente de celle des gouvernés.

La France n'est donc plus une république démocratique, c'est une ploutocratie administrative de fonctionnaires de haut rang s'exprimant entre eux dans un langage ésotérique.

2°. A moins que, si les gouvernants parlent seuls la langue, le peuple ne la parle pas ou plus.

C'est donc l'aveu de la faillite de l'éducation nationale: un quart du budget de la République. Les enseignants ne servent à rien qui n'enseignent donc rien à des imbéciles pas meme savoir comprendre la langue française. Il faut donc immédiatement licencier tous les enseignants sans exception et repartir à zéro.

Ou que le nombre des étrangers non assimilés en France et n'en parlant pas la langue est désormais si important qu'il faut créer deux langues, comme l'arabe.

L'arabe littéraire et l'arabe parlé.

On va ainsi réinventer le français "petit nègre".

3°. Pardon François 1er, dans votre repos éternel, vous qui étiez l'auteur de l'édit de Villers Cotteret en 1521. Vos successeurs sont devenus fous.

La règle est ainsi devenue celle du tirage par le bas.

Par bernard.kuchukian le 14/07/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 4 mois

En ce 14 juillet, il faut être républicain.

Je propose de modifier l'art. 5 de la constitution de 1958 de la Cinquième République.

On y ajouterait :

« Le président de la République adresse des messages de condoléances aux familles des soldats français morts en services inutiles hors des frontières. Il les invite à déjeuner ».