bernard.kuchukian

Par bernard.kuchukian le 02/11/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 9 mois

Il parait que certains avocats sont plus estimés que d'autres par les juges.

Notamment les juridictions d'exception (tribunaux de commerce, conseils de prudhommes). Mais pas qu'elles.

C'est quoi au juste le critère de « l'estimation » ?

Etre du sexe féminin, faire des sourires, baver en s'indignant vertueusement, connaitre le conjoint du juge, sortir avec lui, inviter à diner, appartenir au même club, ou vouloir y adhérer, être de la même religion, du même parti politique, rendre service (aie), être le fils, la fille d'untel plutôt que tel autre, etc. toutes choses qui pourraient alors justifier souvent le résultat du procès voire la distribution des frais irrépétibles à la tête du client ?

On est où ? Dans une république bananière ? Ou sur face de bouc, pardon facebook.

La France produit des bananes, aux Antilles.

Par bernard.kuchukian le 02/11/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 9 mois

J'ai en mains, avec son autorisation expresse de le reproduire, un message courriel adressé à tel correspondant, pas vraiment son client, une connaissance familiale si j'ai bien compris. Pour l'instant, pas de nom propre. Des initiales seulement. Vous ne perdez rien pour attendre.

De G. P. (suit l'adresse de courrier électronique de l'intéressé)

Date : 12 avril 2011 15.02

Objet : S.A.S. F. / consorts G.

A : L. G. (suit l'adresse de courrier électronique)

Cc : J. (suit l'adresse de courrier électronique) ; B (suit l'adresse de courrier électronique)

Cher L.,

L'une de mes anciennes collaboratrices est aujourd'hui avocate au barreau de M. où elle est devenue récemment associée de l'ancien bâtonnier B.

Il m'est indiqué que l'avocat que vous avez pris pour représenter L. devant le Tribunal de T., Maitre K., a la plus mauvaise des réputations.

Il parait notamment que ses propos sont souvent outrageants, que ses raisonnements comme son comportement relèvent de la gesticulation.

Ce n'est décidément pas l'avocat qu'il nous faut dans un dossier où il faut présenter l'image la plus sérieuse possible.

S'il est encore possible de faire quelque chose, je vous invite à prendre Maitre L. C., ancien bâtonnier de T., que j'ai eu comme correspondant dans un dossier pour la plus grande satisfaction et qui est apparemment estimé au Tribunal de commerce de T.

Cordialement.

P. G.

Avocat à la Cour, associé,

L. et associés,

(adresse, suivie de la ville, L.)

(autre adresse, suivie de la capitale, P)

Suivent l'adresse de courrier électronique de l'avocat expéditeur, et celle du site de la société d'avocats.

Premier commentaire :

L. (c'est une société) n'a pas changé d'avocat et s'en porte le mieux possible, puisqu'elle a gagné son procès.

Deuxième commentaire :

Il est évident que les commissions de déontologie, et les principes de machin et de truc sont largement dépassés désormais.

A suivre, bien entendu.

Par bernard.kuchukian le 02/11/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 9 mois

C'est bien son "Art français de la guerre" qui a aujourd'hui le GONCOURT.

Premier ouvrage d'Alexis JENNI.

Ma nièce aussi est à féliciter qui me l'avait offert au début septembre pour mon anniversaire.

Finalement, je reste seul sur le carreau. Dieu que ce livre est dur à lire....

Par bernard.kuchukian le 02/11/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 9 mois

Le cochon de payant a tout de meme le droit de s'exprimer.

Je l'ai fait contre les Grecs, depuis longtemps, le premier peut etre et le je refais.

Leur culot et leur malhonneteté, car c'est bien de malhonneteté qu'il faut parler, sont désormais à leur comble. Comment sauver encore des "partenaires" qui ont couvert 8 milliards d'euros de paiements de retraites à des morts ? Et lorsque la suite sortira, on va en voir beaucoup d'autres. Dans les poches de qui est passé tout cet argent ?

A l'opposé, l'erreur de caisse allemande de 56 milliards d'euros, relayée ce matin par un autre irlandaise de 3,6 milliards font rire mais jaune.

Parce que cette bouffée d'oxygène fait que du coup les Grecs vont se convaincre de ce plus rien payer du tout:"ils sont pleins de fric "les autres" et on a bien fait de les voler". Voilà ce qu'ils pensent.

Heureusement, à part quelques jobards, pour une fois on dirait que les agitateurs français trouvent le coup un peu rude. Attention cependant à ce que Madame LE PEN ne déraille pas. Ce serait dommage pour elle.

Par bernard.kuchukian le 01/11/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 9 mois

Si au lieu de rapetasser, et de courir après les honneurs, nos élus nationaux ou locaux, voulaient bien convier tous les confrères souhaitant faire autre chose que des courbettes, ou attendre que les cailles tombent roties, à constituer des groupes de travail pour écrire le Code des procédures électroniques, valable en toutes matières où l'informatique va pénétrer le monde du droit et de la justice : droit civil, commercial, du travail, social, pénal, administratif.

Lequel se subsituerait aux codes de procédure existant actuellement.

Mais je reve.

Par bernard.kuchukian le 01/11/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 9 mois

On découvre, par la réponse à la question écrite d'un parlementaire, que le mari doit pouvoir accoler à son nom de famille celui de son épouse. On parle ainsi actuellement de "SARKOZY-BRUNI".

Bon, ce n'est pas une découverte fondamentale: parce qu'il n'avait qu'une fille reconnue et pas de descendant male, sous la pression du quai d'Orsay, qui craignait qu'en l'absence de descendance, la principauté de MONACO passe à un cousin ... bavarois (on était juste après la première guerre mondiale), on avait incité le prince LOUIS II de MONACO à reconnaitre la fille qu'il avait eue d'une lingère à SIDI BEL ABBES, où il avait servi à la Légion, puis à la marier un authentique aristocrate français du nom de POLIGNAC.

Lequel a du changer de nom et est devenu un POLIGNAC - GRIMALDI, puis un GRIMALDI tout court comme toute la famille. C'était le père de RAINIER III et ce serait aujourd'hui le grand père d'ALBERT II.

Bon, je vais m'y mettre au moins pendant quelques mois. Il se trouve que le nom de jeune fille de mon épouse est BRUNIE (avec un E, c'est Corrézien). Et si je me faisais appeler KUCHUKIAN-BRUNIE ?