bernard.kuchukian

Par bernard.kuchukian le 24/12/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 7 mois

Monsieur le président,

Au moment où le premier ministre du gouvernement de la TURQUIE (j'allais écrire celui de la Sublime Porte) ose critiquer la République française et son président, en raison du vote récent de la loi de répression de génocide par les représentants du peuple français souverain, le juriste, que je suis, ancien étudiant du professeur Paul de GEOUFFRE DE LA PRADELLE, maitre du droit des gens et jadis directeur de l'Institut d'études politiques d'AIX EN PROVENCE, se permet les conseils diplomatiques suivants.

Ma vie étudiante a été bercée des considérations techniques du fils de Monsieur Albert de GEOUFFRE DE LA PRADELLE, jurisconsulte du quai d'Orsay, à l'époque où Monsieur Aristide BRIAND était le ministre des affaires étrangères de la France.

Il soutenait qu'il avait appris de son père et il démontrait avec exactitude que la signature du traité scélérat de LAUSANNE en 1923, était une imposture et une irrégularité de droit fondamentale par rapport au traité de VERSAILLES de 1919, base de tout le système des traités dits d'ile de France. Dont celui de SEVRES.

Il vous appartient donc d'exiger des autorités turques actuelles le strict respect des dispositions du traité de SEVRES du 10 aout 1920. Car, subsidiaire du traité de VERSAILLES, il n'a pas été modifié à LAUSANNE dans les conditions de forme et de capacités exigées par lui.

Pour en revenir au traité de SEVRES, art . 62 à 64, il faut veiller à la création d'un territoire autonome des Kurdes, englobant le sud-est de l'Anatolie.

Ainsi, art. 88 à 94, les vilayets (préfectures en français), de VAN, BITLIS, TREBIZIONDE (appelée à tort aujourd'hui TRABZON), ainsi que ERZURUM doivent être restitués sans délai à la République d'ARMENIE. La détermination de la ligne frontière restera de la compétence de Monsieur le président des ETATS-UNIS D'AMERIQUE DU NORD. On veillera en particulier à ce que le Mont ARARAT soit bien intégra dans le territoire de la République d'ARMENIE.

Au nom de la FRANCE, vous voudrez bien revendiquer la remise de la région de la CILICIE, encore appelée petite ARMENIE, en rappelant au passage les droits de ses monarques passés, la famille française des LUSIGNAN (mes suzerains), l'un d'eux reposant même à côté des rois de France à la basilique de SAINT DENIS.

Vous voudrez bien veiller à ce que la région d'ADANA soit remise à la République italienne, ainsi que toute la région de BURSA à KAYSERI. En fait toute l'actuelle CAPADOCE.

Normalement, l'ITALIE a droit aussi au Dodécanèse, mais comme elle l'a remis à la GRECE, on peut considérer que l'accord est parfait.

La GRECE doit recevoir elle la ville de SMYRNE (appelée à tort aujourd'hui IZMIR) ainsi que tout l'ouest de l'Anatolie et la Thrace orientale, avec les villes d'ANDRINOPOLE et de GALLIPOLI).

Vous voudrez bien veiller à ce que les cotes de MARMARA et que les DARDANELLES soient démilitarisées et à ce que les détroits soient placés sous contrôle d'une commission internationale.

Vous n'aurez pas à veiller à ce que le LIBAN et la SYRIE aient leurs autonomies. Non plus que l'IRAK, c'est réglé. Pour la PALESTINE, vous voudrez bien vous en remettre à ce qu'aura décidé pour elle le gouvernement de sa Majesté britannique.

Je suis à votre disposition et à celui de la FRANCE pour aider de mes modestes moyens à cette reconstruction historique en vertu du traité de VERSAILLES (qui n'a jamais été modifié, dans le respect du droit international public, je le rappelle).

Je vous prie de croire, Monsieur le président, etc.

Par bernard.kuchukian le 23/12/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 7 mois

Je ne sais pas si c'est vrai, mais le premier ministre turc ERDOGAN, mon copain objectif, vient de dénoncer le massacre des Algériens par la France en Algérie.

Là, il se trompe Monsieur ERDOGAN. Car s'il avait raison, suivant la règle du général CUSTER, moi je ne serais pas là ce soir.

Il parait aussi et selon lui que le père de notre président de la République aurait servi dans la Légion étrangère en Algérie dans les années quarante. Je l'ignorais.

Si c'est cela, je lui en fais compliment, et lui apporte tout mon soutien à la fois respectueux et affecteux. A Monsieur Paul SARKOZY (le père). On peut etrre fier de vous.

Par bernard.kuchukian le 23/12/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 7 mois

Mais le coeur n'y est pas.

Noel est le cache misère de l'hypocrisie ambiante.

Par bernard.kuchukian le 22/12/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 7 mois

Etonnant, non ?

Explications.

Le jour où les Turcs reconnaitront le génocide arménien, ce verrou empêchant leur intégration à l'Union européenne aura sauté. Et la suite me terrorise.

Alors comme est le sentiment majoritaire dans la Diaspora arménienne hors République d'Arménie, après le calcul qui précède et qui est purement politique, je préfère que les Turcs en restent à leur position actuelle, négatonisme de l'histoire.

Je sais bien que la petite République d'Arménie n'a pas la meme position: elle veut passer par la Turquie pour ses échanges commerciaux.

Oui, mais nous ne pouvons pas remettre en question le caractère chrétien de l'Europe unie pour faire risette aux Turcs.

Par bernard.kuchukian le 22/12/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 7 mois

Je vais vous la faire simple.

Les Juifs sont plus forts que les Arméniens.

Oui, parce que personne, même pas les Turcs, ne conteste le génocide des juifs, et sa condamnation mondiale.

Par contre, les mêmes contestent le génocide des Arméniens.

Mieux encore, le ministre turc des affaires étrangères écrit aujourd'hui aux Français pour les avertir de ce que les Turcs de France descendront dans les rues de France pour protester contre la reconnaissance française du génocide des Arméniens. A contrario, vous avez jamais vu les nazis défiler dans les rues françaises pour défendre les camps de concentration du cousin Hitler ? Non.

Bon, c'est que mon raisonnement tient la route.

Il a raison ce ministre turc. Ils nous emmerdent à la fin ces Arméniens avec leur génocide. Ne pourraient-ils pas tous fermer leurs gueules et continuer à réparer des chaussures en mangeant du soudjouk ou des beurreks ?

Zut à la fin, qu'on nous laisse faire des affaires avec nos amis Turcs : je suggère à une grande maison de la rue du faubourg Saint-Honoré le projet de leur exporter des foulards islamiques de luxe pour couvrir la tête de leurs bonnes femmes.

D'ailleurs, moi qui vous parle, j'en connais des Arméniens.

Que des emmerdeurs. Voyez donc par exemple au barreau de Marseille : on fait bien de les faire taire.

Vous parlez d'une histoire, l'un d'eux avait même eu l'outrecuidance de protester voici quelques années parce que le Tribunal de commerce de la ville avait organisé dans ses murs une exposition dénonçant tous les génocides, celui des Juifs en tête, sans dire un seul mot de celui des Arméniens.

Lui aussi on l'a fait taire. Enfin, on a essayé. Mais c'est dur, et on n'a pas vraiment réussi.

Par bernard.kuchukian le 20/12/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 7 mois

Seuls les plus anciens connaissent cette célèbre histoire de Fernand REYNAUD des années 50 et même encore 60. En ce temps là, la guerre est finie, mais les communistes modèle STALINE non révisé ont été au pouvoir, puis ont été si influents. A la Libération, le ministre de la production industrielle et des communications, Marcel PAUL, communiste impose les normes de restriction strictement stalinistes à la France.

Ce communisme ne tardera à cesser d'être dangereux que beaucoup plus tard, et même après François MITTERAND (rappelez-vous le célèbre « taisez-vous EL KABBACH »).

Dans les constructions nouvelles, pas d'ascenseur (d'où les immeubles de quatre étages sans ascenseur, car ce dernier est considéré comme un objet capitaliste de luxe).

Et surtout pas de téléphone dans les logements : LENINE était télégraphiste et avait donc laissé la culture du barrage communiste à la communication libre. Parce que dangereuse. Je rappelle que LENINE recommandait à chaque révolution bolchévique de prendre en priorité le controle des centraux téléphoniques.

La France a ainsi été en retard légalement organisé sur le reste du monde pratiquement jusqu'à l'arrivée au pouvoir de Monsieur Valéry GISCARD d'ESTAING en 1974. Qui a marqué le point de départ de la libération du téléphone. Enfin, il ne fallait plus attendre des années de purgatoire communiste pour avoir une ligne téléphonique chez soi. Permettez-moi de saluer au passage aussi l'ingénieur général des télécommunications Jacques DAMLANIAN -et oui, un compatriote- qui a tant contribué à cette oeuvre et à qui on doit le mécanisme de numérotation actuel.

Entretemps, et jusqu'alors, c'était encore le temps du 22 à ASNIERES.

Un brave Parisien est invité à diner à ASNIERES, mais il aura du retard. Il veut avertir de son retard. En ce temps là, pas de téléphone cellulaire, et même pas de téléphone à la maison. Alors il va à la Poste (France Télécom n'existait pas encore) et il demande le 22 à ASNIERES, soit le n° du bienheureux qui va le recevoir à diner. Oh pas grand chose, il veut lui dire qu'il aura du retard.

Las, pour les communications nationales, qui ne sont pas encore automatisées en ce temps là (il faudra attendre la fin des années 70, j'écris bien attention APRES oui, après l'Espagne du général FRANCO, et la Telefonica - Movistar pour les branchés actuels-), il faut attendre. Alors, dans ce bureau des P.T.T. comme on, dit alors, toute la terre lui passe devant : parce que pour appeler BERLIN, MADRID, NEW YORK ou je ne sais pas où c'est direct. Depuis PARIS. Pas pour ASNIERES.

Il va où KUCHUKIAN ?

Ici. Le 22 à ASNIERES, c'est encore aujourd'hui. Je puis ainsi communiquer par Internet, facilement, librement, de n'importe où dans l'Europe (ce qui est normal) et même dans le reste du monde, gratuitement, en nomade, comme je le veux, avec la Cour européenne de justice de LUXEMBOURG. C'est tout de même la plus haute juridiction de l'ensemble européen dont notre pays n'est qu'un composant. Cette Cour me connaît, m'agrée, m'a enregistré et m'a communiqué un mot de passe que j'ai pu maitriser et modifier. Tout cela est simple, libre et gratuit. Cependant interdit de mention sur mon papier à lettre, dixit le batonnier.

Mais pour communiquer par Internet de MARSEILLE avec la Cour d'appel d'AIX EN PROVENCE, voire avec le Tribunal de grande instance de ma ville, il me faut :

* Une clé spéciale

* Et un boitier de sécurité machin,

Le tout payant.

Histoire de financer la société NAVISTA.

Le 22 à ASNIERES n'est pas mort. Et je viens de ressusciter Fernand REYNAUD.

Par bernard.kuchukian le 20/12/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 7 mois

Sa partie législative à droit constant (en principe) est au J.O. de ce 20 décembre.

On aura la suite réglementaire sous peu.

Application l'an prochain si j'ai bien compris. Au 1er juillet.

C'est une excellente idée.

Par bernard.kuchukian le 19/12/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 7 mois

C'est un grand sujet, le papier à lettres de l'avocat et plus généralement la présentation externe à l'égard des tiers. Désormais par les messages courriels par exemple. Il y a de tout là-dedans. J'ai signalé des exemples hautement farfelus, comme ce confrère qui s'est prétendu cette année avocat depuis 1818 (parce que son père, son grand père, son arrière grand père, etc.), tel autre qui a été professeur à l'Ecole Pigier, et un troisième qui mentionne une société de bachotage au nom proche de l'E.S.S.E.C., sauf que ce n'est évidemment pas l'E.S.S.E.C.

Il y en a des tas d'autres. On dirait à ce sujet que le fait d'avoir été simplement admis à de grands concours ne compte pas. Donc, je n'ai pas le droit d'indiquer que j'ai été admis au C.N.E.J. avant qu'il ne devienne E.N.M. Et si j'avais réussi l'E.N.A. je ne pourrais pas non plus l'écrire. Sauf que peut être je ne serais pas devenu avocat.

Passons. Nous entrons dans une ère nouvelle, celle du numérique. On dirait que les auteurs du R.I.N. n'y ont pas pensé.

Pourtant, il va bien se signaler les uns par rapport aux autres pour faciliter nos contacts numériques futurs. Voyons, les avocats parisiens devront bien à un moment ou à un autre signaler qu'ils communiquent entre eux et au R.P.V.A. simplement par l'adresse de courrier électronique de leur papier à lettre. Les veinards. Alors que nous autres, avocats du reste de la France, il faudra qu'on signale l'adresse que va nous vendre le système Navista.

De la même manière, j'ai envie de signaler comme ça pour le fun, que je suis enregistré comme correspondant (tous les avocats d'Europe, j'ai bien écrit d'Europe), libre, gratuit et nomade du numérique de traitement des affaires, de toutes les affaires, de la Cour de justice de l'Union européenne à Luxembourg.

C'est autrement plus important que le tribunal de grande instance ou la Cour d'appel la Cour de justice de l'Union européenne à Luxembourg.

Bon, et bien mon bâtonnier vient de m'écrire pour me dure qu'Il ne peut m'autoriser à, écrire cette mention sur mon papier à lettre.

J'ai la ferme l'intention de lui désobéir.

Par bernard.kuchukian le 19/12/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 7 mois

Oui, je suis possesseur d'une SAAB 9000 d'il y a un paquet d'années. Dont je ne me sers pratiquement plus. Je me demande meme pourquoi je la conserve encore. Le constructeur a fait faillite ce jour. Mais la vraie faillite. Celle avec le point final.

Voilà comment se termine une marque qu'on disait prestigieuse.

P.S. J'ai une autre auto.

Par bernard.kuchukian le 19/12/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 7 mois

Ah nos amis notaires, comme on se les aime.

Mieux que JUSTIN conseil, voici maintenant qu'ils adressent à leurs clients bien obligés (puisqu'ils ont un MONOPOLE) un questionnaire à remplir dont voici le texte.

Remarquez, les avoués finissant font pareil, en prétendant s'imposer de force maintenant dans les dossiers en appel comme correspondants.

C'est quand à la fin que notre profession cessera de pratiquer la duplicité imbécile et permanente ?