bernard.kuchukian

Par bernard.kuchukian le 08/12/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 7 mois

On me lit en haut lieu, ma parole.

Enfin, c'est bien moi qui ai écrit sur ce blog une communication le 24 novembre écoulé, critiquant la distribution des décorations dans la justice. Il y a meme eu plein de commentaires, dont ceux de mon ami (mais oui, mais oui, mon ami) Il dottore.

J'apprends ce soir dans Libération qu'un député socialiste que je n'ai pas l'honneur de connaitre est ces temps-ci non seulement l'auteur d'un amendement interdisant aux magistrats de recevoir pendant leur carrière Légion d'honneur et ordre du mérite, mais encore que cet amendement a été voté par la commission des lois à l'Assemblée nationale par la quasi totalité des députés.

Comme un autre (ancien) député socialiste - et lui c'est surtout un très vieil et cher ami - m'a écrit également ce soir en off à propos d'une autre communication sur mon blog, je me dis que je commence à plaire ailleurs que chez mes amis.

Je rappelle à ce sujet que je suis un chaud partisan de Monsieur MONTEBOURG. Mais il parait aussi que certains disent que MONTEBOURG est la Madame LE PEN des socialistes.

Ah oui, encore une chose. Si on pouvait proposer la Légion d'honneur ou au moins le mérite aux candidats battus à l'élection du conseil de l'ordre notamment parce qu'ils prétendent avoir des idées.

Oui parce que je suis finalement fier d'etre l'un des quatre anciens lauréats avocats du barreau de Marseille, en 50 ans, à avoir été battu à l'élection du conseil de l'ordre. Je tiens les noms à disposition. Que du très beau monde. Très connu. A part moi, bien sur.

Bon, l'essentiel est que l'idée première passe. Et je remercie Monsieur DOSIERE (le député auteur de l'amendement): tenez bon DOSIERE.

Par bernard.kuchukian le 08/12/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 8 mois

Je suis un très ancien client d'AMERICAN EXPRESS. On compte en dizaines d'années. J'avais remarqué comme tout le monde que ces cartes de crédit, historiquement les premières cartes de crédit inventées dans le monde sauf erreur de ma part, avaient résisté à l'introduction de la puce électronique, brevet contesté d'un Français appelé MORENO, industriellement cheval de bataille de la société GEMPLUS (à GEMENOS, 20 km de MARSEILLE). Pas de puce sur ces cartes, au contraire de VISA, MASTER CARD, etc. On disait que les Américains trouvaient que c'était trop cher pour eux. Ils avaient seulement la piste magnétique noire à l'arrière de la carte.

Ma nouvelle carte reçue ce matin a une puce. Donc AMERICAN EXPRESS s'y est mise aussi. Enfin.

Quelque brevet serait -il tombé dans le domaine public ?

Par bernard.kuchukian le 08/12/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 8 mois

Et l'ordre (des avocats) organise meme des séances de boitier Navista dirigées par un avocat extérieur et meme hors cour d'appel.

La capitulation suppose en effet un transfert des prérogatives au profit des gagnants du moment.

Mais a-t-on perdu une bataille ou une guerre ?

Cette affaire rappelle toutes proportions historiques gardées, mais intelectuellement c'est exactement la meme chose, l'épisode de l'opéra de Vichy.

Par bernard.kuchukian le 07/12/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 8 mois

J'écris ce billet à l'exact moment où pour la première fois je crois, est reçu à la mairie de MARSEILLE ce soir le président de la toute jeune république d'Arménie, issue de l'ancienne U.R.S.S. et on voudrait bien résurgence de la République d'Arménie du traité de SEVRES, celui de BRIAND et de LA PRADELLE, avant la trahison scélérate du traité de LAUSANNE.

Evidemment, on est dans une ville qui pratique le communautarisme comme système politique. J'ai donc été invité. J'irai.

Mais ce sera dur. Car dans la réalité, tout démontre au moins l'ostracisme des Marseillais contre les Arméniens, de quelque génération que ce soit. Vous savez « la Diaspora ». Car les Arméniens ont des noms de famille facilement identifiables. Alors à chaque fois la première réaction est : « vous êtes Arménien », alors qu'à chaque fois on ne dit pas : « vous êtes juif ».

Voyons, il n'y avait pas le moindre drapeau arménien à la façade de la Chambre de commerce de la ville, qui prévoit cependant cinq hampes. Quand je suis passé ce matin devant, c'était pareil en mairie.

MARSEILLE qui a cependant une bonne centaines de milliers d'Arméniens ou de descendants n'a jamais élu le moindre député ou sénateur en ... IAN .

JAMAIS . De temps à autre un seul conseiller municipal sur plus de 100. Remarquez qu'au Conseil général et au Conseil régional, c'est pareil.

Au Tribunal de commerce de MARSEILLE, à ma connaissance et en 42 ans de pratique, je n'ai connu que 2 en ... IAN sur des centaines de juges consulaires.

Le pompon est le propre barreau de MARSEILLE. Aucun ... IAN n'a jamais été au conseil de l'ordre. Tiens hier, rien qu'hier Philippe KRIKORIAN et moi avons été battus tous les deux. Et ce n'est pas la première fois.

Alors je me dis que cette ville est raciste, au moins ostraciste. Revoyez donc MAYRIG de VERNEUIL.

Pour le barreau, je ne peux même pas essayer de m'appeler MOHAMED. Car pas d'Arabes non plus au conseil de l'ordre.

Et pendant ce temps, j'apprends qu'hier -coïncidences non ?- le barreau de MONTPELLIER s'est choisi à 2/3 des exprimés notre confrère Luc KIRKYACHARIAN comme dauphin.

Mon problème est que je ne parle pas la langue. Je vais faire traduire ce billet en arménien pour Monsieur Serge SARKISSIAN ce soit (le président de la République) Ou lui expliquer en anglais.

Par bernard.kuchukian le 06/12/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 8 mois

Il existe un observatoire national des inégalités, qui a ainsi récemment classé les 10 villes les plus inégalitaires de France. comme on pouvait s'y attendre, la première c'est NEUILLY SUR SEINE, la deuxième PARIS , et ainsi de suite.

Et on y découvre MARSEILLE, en 10eme position.

Non seulement on est dans les inégalitaires, mais encore on est derniers.

Bon, il doit y avoir pire derrière nous en cherchant bien.

Par bernard.kuchukian le 05/12/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 8 mois

Demain mardi 6 décembre, Saint Nicolas.

Coincidence, ou révélation ?

Le meme jour,

Je vais etre battu à l'élection du conseil de l'ordre de Marseille, qui poursuivra ainsi, mollement, avec quiètude et soumission sa double allégeance au Conseil national des barreaux et à Navista.

Je vais m'inscrire au système libre, gratuit et nomade de communication numérique avec les trois juridictions communautaires de Luxembourg (dont la Cour de justice).

Il y aura d'autres nouvelles dans les jours et semaines qui suivront.

Par bernard.kuchukian le 05/12/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 8 mois

Apparemment, et il meme fermé son blog à ceux qui critiqueraient sa légitime colère.

Il n'aime pas le bougre qu'on puisse mettre en cause, par commentaires désagréables et sans doute courageusement anonymes, le libre débat qu'il instaure.

Mille pardons (au juste pourquoi pardons), cher ami, mais je connais superbement la question et malheureusement bien avant vous. Ne serait-ce qu'avec les avoués.

Sachez alors que je vous approuve TOTALEMENT, et que vous avez ici ma sympathie la plus ABSOLUE.

Tenez bon.

Par bernard.kuchukian le 05/12/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 8 mois

La presse nationale va découvrir une chose importante survenue à MARSEILLE ces dernières 48 heures. La décision d'autoriser l'ouverture des commerces le dimanche du moins dans une zone bien précise de la ville. L'argument justificatif n'en n'est pas la crise. C'est en effet l'organisation de la manifestation « Marseille Capitale de la culture 2013 ».

On peut certainement se demander quel est le rapport entre la culture et le commerce dominical. Mais il fallait trouver quelque chose et on l'a trouvé, histoire sans doute d'aller faire financer par les boutiquiers du centre-ville une opération, dont je crains fort qu'elle soit un bide géant.

A travers cette décision, il y a aussi surtout une sortie du contentieux qui traine depuis des années, parce qu'il a été autorisé ici je crois pour la première fois en France voici quelques années par la préfecture, l'ouverture d'un centre commercial le dimanche, à mi-distance de Marseille et d'Aix-en-Provence.

Sauf que le PLAN DE CAMPAGNE de l'époque, là où c'est, est devenu par sa taille le premier centre commercial de France, parce qu'évidemment ouvert le dimanche. On a ainsi crée un véritable monstre juridico-commercial impossible à fermer : 60 % du chiffre d'affaires s'y réalise le samedi et surtout le dimanche. C'est certes fermé le lundi et même le mardi matin.

Mais, on a surtout créé un déséquilibre choquant et inadmissible entre commerçants, celle, contre ceux privilégiés du dimanche, de ceux de MARSEILLE trouvant choquant de devoir être fermés le dimanche au moment où à quelques kilomètres de là, s'exerçait le plus légalement du monde à travers des grandes enseignes et des activités énormes, des actes de concurrence à la fois déloyale et légale, impossibles à surmonter.

Je me souviens des batailles judiciaires menées pour des commerçants marseillais (j'en étais) qui refusaient les injonctions de fermeture dominicale en l'état de la situation de PLAN DE CAMPAGNE, mais en vain devant les tribunaux.

La solution trouvée à l'occasion d'un accident (« Marseille Capitale européenne de la culture ») permettra aux juges administratifs qui ont régulièrement cette question récurrente à traiter de souffler un peu. Après des décisions de fermetures, puis des sursis, etc.

Par bernard.kuchukian le 04/12/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 8 mois

SAINT MARC.

Non, pas la splendide basilique de VENISE. Non, une église, enfin un hangar devant constituer provisoirement une église en attendant mieux un jour ou l'autre, on était en 1958, à la fin de la construction d'une cité populaire de la frontière du chic 12ème arrondissement de MARSEILLE, avec le 13ème populaire ou pire.

Le provisoire a tenu. Il n'a jamais été remplacé.

Fernand POUILLON, le célèbre architecte à qui on doit la belle reconstruction du quai du Port, avait donné dans les années 1950 l'idée de construire avec de la pierre de carrière débitée en gros blocs. Il l'avait fait un peu, avec le grand succès qu'on sait à MARSEILLE, et beaucoup plus à ALGER, avec les merveilles qu'étaient Diar es Saada (la cité du bonheur) et Diar es Mahçoul (la cité de la promesse tenue), par la volonté de son député maire Jacques CHEVALLIER.

C'était de la pierre des BAUX DE PROVENCE qu'on avait transportée à ALGER par bateau.

Il n'en restait sans doute plus assez en 1958 pour construire, en plus petit, moins majestueux, moins ambitieux, ce qui est la cité de BOIS LEMAITRE à MARSEILLE. La pierre n'est pas celle des BAUX. Elle est quelconque.

Avec le temps, ce sont devenus des H.L.M., apparemment propres. Mais les idées de POUILLON ont vieilli.

MARSEILLE est porte de l'Orient. Porte de fermeture désormais, celle qu'on franchit au retour, sans plus aucun espoir de retourner en Orient. Ce que se disent sans doute ces minorités chrétiennes qui sont là. Et organisent leur foi.

Il y avait déjà les Arméniens, apostoliques, catholiques et protestants. Il y a aussi NOTRE DAME DU LIBAN.

Eux sont là depuis longtemps, parfaitement intégrés.

Bien que victimes du plus odieux des ostracismes, celui pseudo distingué des hypocrites envieux.

Et d'une vraie discrimination sournoise qui n'ose pas dire son nom.

Il n'y a encore rien pour les Syriens. Mais mon Dieu, faites que je me trompe, ça va venir.

Et je n'ose pas parler des Coptes.

Et puis il y les Assyro-Chaldéens, ces chrétiens d'Irak, d'origine sémite ou indo européenne, c'est flou, non pas ces chrétiens, ces catholiques de rite chaldéen. Survivants de tant de massacres et persécutions, que voulaient sauver les accords SYKES-PICOT, oubliés de l'histoire, morts après SADAM HUSSEIN par la volonté de la politique extérieure des Etats-Unis.

L'archevêché de MARSEILLE leur a passé cette église qui ne servait à rien. Oubliée au fin fond d'une cité. On y accède, je vous assure que c'est vrai, par une voie unique marquée « sans issue ». Quelle cruauté.

Je suis allé à leur messe ce matin. A 10 H 30.

Ils essaient de rebaptiser ce Saint-Marc-là dont plus personne ne veut en NOTRE DAME DE CHALDEE.

La messe était en araméen.

La langue du Christ.

J'ai pu reconnaitre le Notre Père qu'ils disent deux fois pendant la messe (le refrain est le même dans toutes les langues). J'ai y même découvert des têtes connues. Dont pardon mon Dieu, j'aurais dû penser bien sûr qu'ils étaient d'autres catholiques. Et quels catholiques.

Je me suis pris de compassion, ce n'est pas mon genre, pour ces déracinés d'il y a quelques années à peine, chassés eux aussi (on connait la question dans ma famille) de leurs terres parce qu'ils voulaient simplement conserver leur foi.

Cette communication n'intéressera personne.

C'est désolant à la fois pour l'humanité et modestement les 150 ou 200 fidèles qui manifestaient leur vie, leur foi, étaient là et récitaient, répondaient la messe en araméen, en partie chantée, sans lire le moindre texte écrit.

Le texte écrit était pour les autres (ma femme et moi) qui avons essayé de suivre en traduction française du texte araméen.

Par bernard.kuchukian le 04/12/11
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 8 mois

Si jamais j'étais élu au conseil de l'ordre, je ferais tout pour que désormais le vote soit électronique à MARSEILLE.

Comme à BORDEAUX. A ce que j'apprends.

Bon, à BORDEAUX, ils sont plus forts que nous, puisque leur ancien batonnier est notre chef à tous pendant encore moins de quatre semaines.

Mais que fais-tu Jérome et qu'avez vous fait tous les autres membres du conseil sortant et leurs amis qui vont bientot y venir ?