bernard.kuchukian

Par bernard.kuchukian le 23/01/13
Dernier commentaire ajouté il y a 6 années 9 mois

Il était temps que la question fut posée.

Elle l'est ce soir.

Le Conseil constitutionnel aura à juger dans les semaines à venir si la dérogation au délai général de trois mois en matière de presse, porté à une année dans certaines matières sensibles (racisme, discrimination) est constitutionnelle ou non.

Si c'est pas du terrain glissant ce truc, c'est que je n'y comprends rien.

Par bernard.kuchukian le 23/01/13
Dernier commentaire ajouté il y a 6 années 9 mois

Bien sur, ce billet est écrit sous réserve des Q.P.C. à plaider le 8 février prochain.

Pour une fois que je suis d'accord avec le Conseil national des barreaux, allons y.

Un de ses avis du 3 février 2006 (en stricte conformité avec ce que juge désormais la Cour de cassation, par dérogation à la lettre de l'article 7 du décret de 1991 dans sa rédaction de 2009) est que le bâtonnier en exercice ne peut déléguer tout ou partie de ses pouvoirs disciplinaires à personne. Même s'il est membre du conseil de l'ordre. Même à l'ancien bâtonnier qui a engagé la poursuite disciplinaire avant la fin de son mandat laquelle s'est poursuivie du fait de son autonomie.

Et il ne peut donc donner mandat se substitution, fut-ce pour présenter des observations orales lors de l'audience de jugement.

Bref, le disciplinaire c'est du sérieux, et ça ne permet pas les arrangements de textes. C'est la Cour de cassation qui l'a jugé tout récemment à la fin de 2012, une fois pour les notaires, deux fois pour les avocats.

Par bernard.kuchukian le 23/01/13
Dernier commentaire ajouté il y a 6 années 9 mois

« Un cadre des services techniques de la mairie d'Aubergenville (Yvelines), âgé de 61 ans, et son épouse de 50 ans, ont été mis en examen mercredi à Versailles pour «corruption passive, entente et trafic d'influences». La justice leur reproche d'avoir mis en place un système pour truquer entre 2005 et 2012 les marchés publics des villes de Mantes-la-Jolie et d'Aubergenville.

Les enquêteurs de division des affaires économiques et financières de la PJ de Versailles ont découvert qu'ils avaient bénéficié de dessous de table se montant à 895 000 €. «Nous avons affaire à un véritable système de corruption auquel il convient de donner un coup d'arrêt, indique le procureur de Versailles, Vincent LESCLOUS. Je souhaite que cette affaire ait véritablement une portée pédagogique pour assainir le marché public».

C'est dans le Parisien, qui fait désormais uniquement dans les nouvelles de banlieue à Paris.

Et à MARSEILLE, dans l'affaire où je suis partie civile, rien ne bouge. Je vais écrire au procureur.

Par bernard.kuchukian le 23/01/13
Dernier commentaire ajouté il y a 6 années 9 mois

La région concernée puis celle de Paris, et surtout l'Angleterre l'ont découvert hier, la France exporte désormais du gaz.

Bon, ce n'est pas bien au point pour l'instant.

D'abord, le gaz ne parait pas naturel, il est industriel et provient d'une fuite dans une usine de Normandie. Ensuite, l'exportation vers l'Angleterre est gratuite. Elle ne rapporte donc rien, sauf des ennuis futurs

.

Mais c'est un début de redressement industriel, non ?

Par bernard.kuchukian le 22/01/13
Dernier commentaire ajouté il y a 6 années 9 mois

Superbe sujet de réflexion à sciences-po. Je suggère :

« La France importe des immigrés et désormais exporte des militaires dans les pays d'où viennent en partie ces immigrés. Où est la cohérence dans cette affaire ?»

Par bernard.kuchukian le 21/01/13
Dernier commentaire ajouté il y a 6 années 9 mois

Le but géographique de l'intervention française au Mali, on ne vous le dit pas, mais c'est la reprise de Tombouctou. Je n'y ai jamais mis les pieds, un projet voyage prévu avec un ami qui allait diriger une banque internationale ayant été abandonné faute de banque, mais je connais cette ville depuis que j'ai 12 ans.

En ce temps là, on distribuait des prix au lycée, et comme j'étais excellent élève, j'y avais droit.

Comme on était en Algérie française, j'ai eu droit à pleins de livres sur les colonisateurs, les explorateurs français. Il y avait aussi à Alger la maison de Pierre Savorgnan de Brazza, par exemple.

Un livre m'avait marqué, celui de l'histoire de ce type des Deux-Sèvres, René Caillié, qui s'était mis en tète d'être le premier occidental à entrer à Tombouctou, ville légendaire du refus des autres, interdite aux chrétiens, comme quoi on revient en arrière. Il y était parvenu en 1828, en se déguisant, en se cachant.

Un exploit en ce temps là. Il avait écrit à l'époque avoir été déçu par la ville et son mauvais état.

J'imagine que si les soldats français entrent prochainement dans la ville, mais à quel prix, ils auront la même réaction. Plus personne ne parlera cependant de René Caillié.

Par bernard.kuchukian le 21/01/13
Dernier commentaire ajouté il y a 6 années 9 mois

Monsieur Jean-Claude GAUDIN avait pourtant l'air bien aimable comme ça l'autre soir dans l'avion que nous pris en commun. « Bon voyage, Monsieur le maire ». « Merci cher ami. »

Voici que ce soir, à sa présentation des voeux annuels à la presse, parlant de la reprise de La PROVENCE, il déclare qu'il préfère un Français à un Qatari, à un Arabe (d'Arabie saoudite), et même à un Belge.

C'est donc cela, il est devenu raciste.

Pire que les pires extrêmes du Front national, qui eux, déjà, n'ont rien contre les Belges, et aimeraient d'ailleurs bien l'être pour payer moins d'impôts. Bon, je suis tranquille, il n'a rien dit contre les Arméniens. Mais peut être parce qu'on n'a pas les moyens d'acheter La Provence. Pauvre de nous.

Par bernard.kuchukian le 21/01/13
Dernier commentaire ajouté il y a 6 années 9 mois

Si juste et si pertinente, l'expression n'est (malheureusement) pas de moi, mais de notre si talentueux ami Pierre DOYEN.

C'est nettement plus vrai et plus acide aussi que celle qu'avait employée diplomatiquement Madame FAVRE, présidente de la chambre commerciale de la Cour de cassation, en faisant la distinction entre les juges professionnels, et ceux occasionnels. Ceux-ci que personne ne peut appeler « d'occasion ».

Parlant du bâtonnier, que Philippe KRIKORIAN appelle lui, techniquement, « juge d'Etat », évoquant ses prérogatives en matière de contentieux entre avocats, celles que la Cour d'appel d'AIX EN PROVENCE n'a pas voulu faire analyser par une Q.P.C., considérant que l'intéressé était tout simplement incompétent, Pierre DOYEN emploie une autre formule, celle de « juge de famille ».

Voilà, c'est exactement cela. « Le juge de famille ».

Mais attention, la formule n'est pas exclusive, elle s'applique à tous les juges non professionnels.

Les juges consulaires sont bien les juges de famille des commerçants et des artisans, sauf que les artisans ne sont pas dans la famille, ceux des conseils de prudhommes sont bien les juges du travail et dans l'entreprise, etc.

Tout cela a un petit gout d'Ancien régime, ne croyez-vous pas ?

Par bernard.kuchukian le 21/01/13
Dernier commentaire ajouté il y a 6 années 9 mois

Comme tout le monde, j'ai adressé des voeux. J'en ai reçus. Et le mois de janvier n'est pas terminé.

Le président de la République nous a aussi présenté les siens.

Il aurait pu nous dire que sa première décision était de faire la guerre.

C'est curieux, personne ne remarque que la première chose « concrète », oui parce que toutes les autres sont en discussions ça et là, les 75 %, le mariage gay, etc., la première chose concrète qu'il a faite, c'est la guerre au Mali.

C'est curieux même inquiétant cette myopie politique. Car personne ne lui en fait reproche, et il parait qu'une majorité de Français sont provisoirement satisfaits. J'écris provisoirement jusqu'au moment où ça va mal tourner. C'est pour plus tard.

Par bernard.kuchukian le 20/01/13
Dernier commentaire ajouté il y a 6 années 9 mois

Ma parole, on va y parvenir si on continue ainsi. Il parait que le ministre des armées, Monsieur LE DRIAN, a déclaré que nous allions reconquérir totalement le Mali, sans dire ce qu'on en ferait après.

Oui, mais le Mali, ça a une frontière molle avec le Sahara. D'ici à ce que nos troupes passent au Sahara et remontent jusqu'à Alger... Bon je fais de la politique fiction.

Cette histoire me fait penser à celle que me racontait jadis mon père.

On sait que les Italiens de Mussolini avaient envahi la Grèce et que les Grecs avaient réussi à les chasser au point que les Italiens étaient rentrés chez eux et que les Allemands avaient du les remplacer. Il parait qu'un groupe de résistants français de Menton - pour ceux qui ne savent pas c'est la frontière avec l'Italie, coté Méditerranée- avaient peint à l'entrée de leur commune ceci, en français et en grec (ce devait être du grec classique) : « Amis Grecs arrêtez vous, ici vous êtes en France. »