bernard.kuchukian

Par bernard.kuchukian le 03/01/14
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 1 semaine

Je vous vois tous vous lamenter prochainement, tous unis derrière les crétins en chefs du Conseil national des barreaux.

Le parlement vient de déléguer une partie de ses prérogatives dans une loi n° 2014-1 (tout un programme, la première loi de l'année) du 2 janvier 2014 qui habilite le gouvernement à simplifier et à sécuriser la vie des entreprises. A décider par ordonnances quoi, exactement le contraire de la démocratie. Mais à quoi sert donc le parlement des socialistes ?

La loi est un fourre-tout dangereux, avec plein de mesures en matière de procédure collective, come si on allait ressusciter les morts. Et des choses savoureuses, du genre du pouvoir spécial donné par le parlement à l'exécutif pour « tirer les conséquences d'une décision du conseil constitutionnel relative à la saisine d'office du Tribunal de commerce ». On peut s'attendre à tout.

Et puis on va s'occuper aussi des avocats au conseil d'Etat et à la Cour de cassation ainsi que celui des notaires. Oui, mais salariés. On ne touchera pas aux monopoles. Non, mais, vous croyez quoi les petits ?

Ils n'ont pas osé dans l'ordonnance, mais ils en parlent déjà, simplifier les procédures de divorce en en supprimant les avocats.

Et ils font quoi les avocats dans ces circonstances ? Mais leurs élus les défendent. Euh...

Par bernard.kuchukian le 01/01/14
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 2 semaines

Le premier ministre n'avait pas fini d'annoncer que nous allions abonder par le budget général de l'Etat de 30 millions d'euros de plus, en 2014, à fonds de plus en plus perdus, pour remplir le tonneau des Danaïdes de la S.N.C.M., que tous les personnels se mettaient en grève aussitôt, immobilisant la flotte française à quai sur la Méditerranée. C'est lisez moi bien « pour sauver » le secteur.

Soit dit au passage, la flotte commerciale française de référence, ce sont, on le sait avec précision ce matin, sept unités, on ne compte pas cinq malades en plus à quai, plus enfin le Napoléon-Bonaparte, lui, on le sait, touché à mort par le vent.

Face le Dieu tout puissant ne pas trop faire souffler trop fort le mistral, pour éviter que ces sept unités là coulent à leur tour en raison de la violence du vent, à quai d'un port de commerce et en temps de paix. Amen.

Par bernard.kuchukian le 01/01/14
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 2 semaines

Oui, ça a déjà mal terminé puisqu'on sait qu'on ne veut pas de moi, et ça va continuer puisque les assises de la justice du 21ème siècle (voir leur programme sur le site du ministère de la justice) seront les traditionnels monologues officiels habituels.

Et là, rien ne va plus.

Notre blogosphère d'avocats n'est certes pas une panacée, mais elle a le mérite d'exister avec des composants, avec des composants de très haute qualité.

J'ignore si les GIROUD, EPAILLY et DE VALON seront invités à ce grand raout. J'en doute. Il restera peut-être les Parisiens ; aux CASTON, ICARD et HUVELIN de nous dire.

Ce qui est certain c'est qu'on refuse le droit à la parole à celui qui est, non je ne suis pas désolé d'être immodeste, l'un des portes parole les plus représentatifs de l'expression critique de la profession.

C'est tout un programme, non.

Allez bonne année tout de même, on restera entre nous, c'est déjà ça, ce sera moins venteux que là-bas.