bernard.kuchukian

Par bernard.kuchukian le 05/08/14
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 8 mois

 

Je découvre ce soir que celui qui nous a conduits à l’appel de l’ordonnance de référé sur la blogosphère  est le premier à s’en  désister.

C’est aussi  le même qui appelait  publiquement au principal et par messages faussement anonymes à mon boycott.

Tout cela est bien triste à la vérité.

Par bernard.kuchukian le 05/08/14
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 8 mois

 

Le feuilleton procédural de l’appel de l’ordonnance de référé parisienne d’il y a quelques mois se poursuit.

Je dirais même se poursuit heureusement, puisqu’il a permis l’ouverture et le fonctionnement de « blog avocats » qui,  dans l’ensemble,  peut être considéré  comme un miroir de l’ancienne blogosphère.

Un miroir dont la qualité peut et doit encore être améliorée.

Le changement d’hier sur la gestion des commentaires en est la preuve : quand le C.N.B. veut et qu’on l’a un peu « poussé, il sait réagir avec intelligence. Il l’a fait hier.

Du coup, voici mes conclusions personnelles n° 2 devant la Cour d’appel de Paris,  en vue de l’audience du 15 septembre prochain.

Je ne souhaite qu’une seule chose : que les modifications à apporter encore interviennent dans le mois qui vient. 

Alors, avec d’autres confrères appelants, je pourrai  moi aussi, me désister de l’appel, tous déclarant en cœur à la Cour d’appel que,  le temps faisant et nos actions aussi, tout serait redevenu comme avant la décision de fermeture de la blogosphère, ou presque.

Et alors, pourquoi pas, on changerait le nom de « blog avocats » et on l’appellerait à nouveau « la blogosphère ».

« Beaucoup de bruit pour rien », SHAKESPEARE.

Par bernard.kuchukian le 05/08/14
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 8 mois

 

Vous savez que j’aime bien Monsieur MONTEBOURG. Voilà qu’il se prend un peu pour le général GALLIENI, célèbre par ses taxis de La Marne. Justement, 100 ans plus tard. Vous allez voir.

Un decret paru  au journal officiel de ce matin convoque en effet  le parlement en session extraordinaire le 9 septembre. Pauvres députés et  sénateurs, on les épuise…

Un texte attire l’attention  de l’ordre du jour. C’est une loi de réforme des taxis.

Nous qui connaissons le début par le rapport ATTALI, vous connaissez la suite. Plutôt vous allez la connaitre à coups de grèves et autres, dès la rentrée.

A qui le tour des attaques contre les autres privilégiés ? A ce sujet, je lis,  presque ébahi les commentaires favorables de mes pairs sur le projet de suppression de la postulation locale. Les Parisiens seront ravis, et les provinciaux ramenés à leur niveau.

Par bernard.kuchukian le 04/08/14
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 8 mois

 

Qui a lu et apprécié l’essentiel des conclusions d’appel que j’ai prises, tout seul, en vue de l’audience de la Cour de Paris du 15 septembre.

L’essentiel, c’était la possibilité pour le titulaire du blog, et auteur d’un billet, d’en effacer, oui d’en censurer les commentaires. Que n’ai-je du subir, les insultes les plus basses l’anal classique du KUKUCHIAN, l’appel au boycott, les menaces.

J’ai tenu bon.

Ce soir, le système de blog avocats a rétabli la fonction « effacer » sous les billets.

Je l’en remercie.

Encore un petit effort sur les autres points techniques que j’ai réclamés, pour que « blog avocats » soit le miroir de la « blogosphère » et tout sera au point.

Au point que comme déjà beaucoup de confrères, mais pour d’autres raisons, parce que moi j’aurais été raisonnable, je me désisterais sans doute.

L’essentiel ayant été que le Conseil National des Barreaux ait été ramené à la raison.

Par bernard.kuchukian le 03/08/14
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 8 mois

 

Je  reviens sur  la lettre circulaire du C.N.B. du 29 juillet écoulé sur les clés R.G.S. qui doivent remplacer les clés U.S.B.

Ahuri, je lis ceci :« l’assemblée générale a décidé de recourir un prestataire de services (…) choisi dans le cadre d’une procédure d’appel d’offres ».

Grands dieux, ils ont enfin entendu au C.N.B. ce que des gens comme moi leur reprochaient il y a plus de cinq ans maintenant lorsqu’ils ont traité sans le moindre appel d’offres, notamment avec Navista, d’où une plainte à l’Autorité de la concurrence (qui  l’a  apparemment enterrée car j’étais le seul à protester).

Pourtant  ma protestation avait été remarquée dans l’étude sur l’expérience française parue en anglais dans la revue de l’Université d’Utrecht sous la signature du professeur Marco VELICOGNA.

Sans compter le chiffrage scandaleux qu’avait dénoncé Monsieur HATTAB dans son rapport sur le sujet.

Mais ce n’est pas tout : ce recours au prestataire de services,  choisi après appel d’offres (on voudrait voir lequel, soit dit au passage), est  je cite encore « afin de mettre à disposition des avocats inscrits dans un barreau de province, des certificats référencés par l’Etat et d’accéder aux sites de télé procédures pour les services dématérialisés réservés aux professionnels ».

S.V.P. pouvez vous m’expliquer ?  

 

Une fois qu’on aura compris de quels sites et de quels services on parle, pourquoi donc  cette réservation aux seuls avocats provinciaux et cette exclusion pour les Parisiens ?

 

A moins que les Parisiens soient  déjà actuellement mieux traités que nous, à ce sujet,  ce qui est vrai,  puisqu’ils n’ont pas l’obligation du  boitier NAVISTA.

Oui, mais alors, quel est l’intérêt de changer les clés actuelles pour d’autres,  certes à peine moins cher, puisqu’il y aura toujours le boitier en question.

Il parait enfin que  je cite enfin, c’est trop beau : « chaque avocat pourra le cas échéant présenter sa facture au fin de remboursement par son cabinet ou par l’ordre ».

A bon, la profession va me rembourser, au juste quoi ? Parce jusqu’à présent, j’ai dénoncé son incompétence couteuse pour les avocats non parisiens, et on m’a même poursuivi au disciplinaire ici à Marseille  parce que j’avais écrit que le bâtonnier du moment et son conseil de l’ordre étaient des traites aux intérêts de la profession. Donc, je peux leur adresser ma facture, mais laquelle au juste ?

Franchement, je ne comprends plus. Quelque chose serait-il en train de changer enfin, au bout de tant d’années, au C.N.B., peut être sous la pression de la poursuite des procédures ensuite de l’arrêt du Conseil d’Etat de l’année dernière ?

A moins que tout bêtement, la grande manœuvre de la fin de la postulation locale ait commencé, auquel cas, comme on ne pourra pas imposer aux Parisiens qui sont  sans boitier Navista à Paris, un boitier Navista pour ailleurs, on ne règle la question par une clé unique.

Oui, mais en ce cas, il faut au moins supprimer Navista pour tout le monde…

Par bernard.kuchukian le 01/08/14
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 8 mois

 

Telles ont été effectivement notifiées ce jour.

Rien n’est plus officiel désormais.

Avec une étonnante curiosité : il parait que le règlement interne du barreau de Paris (art . 74.1 à ce qu’on me dit) subordonne la possibilité de ces écritures au visa du bâtonnier.

Qui l’a certes donné ici. Mais que serait-il passé s’il l’avait refusé ?

Dieu que c’est beau la liberté d’expression de l’avocat.

 

 

P.S. J’ai beau me battre, on continue à me faire naitre à Alger, Algérie.

Non, je suis né à Alger, département d’Alger. Comme d’autres sont nés à Grenoble, département de l’Isère, ou à Lille, département du Nord.

Ou alors, vous ajoutez « Algérie française ».

Par bernard.kuchukian le 01/08/14
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 8 mois

 

Ma fille  Sophie a plus de chance que moi qui a reçu ce matin la lettre que voici du C.N.B.

On dirait que ce courrier  ne concerne que la seule question de la clé U.S.B.  pour accéder à la plateforme e-barreau. C’est ce qu’elle a compris et moi aussi.

Bla bla bla bla etc. à la gloire de la commission intranet et technologie et de l’équipe e-barreau.

Nous, on  n’a rien compris, bravo.

Sauf qu’on  comprend qu’on ne touche toujours pas au boitier Navista pour les avocats de province, ce qui n’est jamais que l’odieux essentiel.

J’attends avec impatience que notre confrère  X, quand il aura terminé de bouder et d’appeler à me boycotter, encore qu’il donne l’impression de s’être calmé, veuille bien nous expliquer à tous.

J’aimerais donc  qu’il me contredise comme il aime tant le faire, par exemple en démontrant qu’il n’y aura plus de boitier Navista et que le nomadisme qu’il a pratiquement inventé pour nous pauvres avocats provinciaux spécialement marseillais  est enfin en place ailleurs qu’à Paris.

Je crains de rêver.