bernard.kuchukian

Par bernard.kuchukian le 19/01/15
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 4 mois

Nous avions déjà,   en promotion  par le barreau de MARSEILLE,  enfin sa «commission de la culture « (sic), un amuseur public qui déclarait que les électeurs du FRONT NATIONAL sont des fils de pute.

Nous avons maintenant avec Frédéric MITTERAND,  un homme ( ?) politique qui déclare que Marine LE PEN est la madone des pédés.

Du calme, du calme, Marine, du calme.

Par bernard.kuchukian le 19/01/15
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 4 mois

 

Aux dernières nouvelles, RUQUIER s’attaquerait aux Corses,  plus exactement aux terroristes corses.

Quelle chance, il a RUQUIER de ne pas être avocat.

Par prudence, je vais enlever le IAN de mon KUCHUKIANIAN.

Les Corses (enfin certains) n’aiment plus les Arméniens. Dommage.

Ce billet est ésotérique, je le concède.

Il n’est guerre lisible que pour treize personnes dont cinq  hauts magistrats.

Par bernard.kuchukian le 18/01/15
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 4 mois

 

Voici un épisode historique  pas connu.

Le collectif VAN,  par Monsieur Harut SASSOUNIAN,  rapporte (c’est en anglais, dans « The Californian Courrier » du 29 mai 2014) que le 9 mai 1917, l’agence REUTERS avait diffusé une information venue à l’époque  d’un colon juif de Palestine.

On rappelle qu’en ce temps-là, cette terre,  spécialement celle autour de JAFFA,  était ottomane puisqu’elle avait même été vendue le plus légalement du monde aux colons juifs par le sultan de CONSTANTINOPLE. Il n’y avait là que du sable et rien du tout d'autre.

Ce colon indiquait que l’ordre avait été donné  depuis CONSTANTINOPLE de déporter tous les juifs de TEL-AVIV sous 48 heures. Trois cents Juifs avaient été expulsés de JERUSALEM, et tel représentant local du sultan avait déclaré que leur sort serait celui des Arméniens. On avait même commencé de déporter huit mille Juifs de TEL-AVIV,  qui n’avaient rien pu emporter, tandis que leurs maisons avaient été pillées par des bandes de bédouins.

La rapide intervention juive, avec  sans doute le souvenir  du grand massacre arménien de 1915,  ont fait que Turcs et Allemands leurs alliés du temps ont rapidement compris que massacre des Juifs comme les Arméniens ne resterait pas impuni. Et qu’on en est resté là coté Juifs. Qu’on a laissés en paix.

On rapporte aussi qu’à l’époque, Hans WANGENHEIM, ambassadeur du Reich auprès de la Sublime Porte avait déclaré à l’ambassadeur américain Henry MORGENTHAU (lequel était juif) : « je vais aider les sionistes, mais je ne ferai rien pour les Arméniens ».

Plus tard, un certain Adolf HITLER changea d’avis,  côté allemand, en ayant pris soin de faire remarquer que plus personne ne parlait des Arméniens.

 

Par bernard.kuchukian le 18/01/15
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 4 mois

 

Voici déjà le long texte du dernier mémoire que j’ai déposé à l’appui devant lui et qui a conduit à la décision.

Ce texte est spécialement dédié à deux catégories de professionnels :

1°. Ceux qui prétendent que je ne suis pas sérieux, il en est même (j’en ai entendu un pas plus tard qu’avant-hier) de suggérer que je n’ai plus toute ma raison.

2°. Ceux qui prétendent que je ne fais pas du droit.

Par bernard.kuchukian le 18/01/15
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 4 mois

 

Oui pendant ce temps-là, on apprend dans La PROVENCE de ce matin  que 500 Juifs marseillais ont définitivement quitté la ville pour ISRAEL en 2014. Ils ont expliqué et expliquent encore qu’ils avaient peur.

Les faits sont têtus.

Et certains commentaires, suivez mon regard,  tout simplement INDIGNES.

J’avertis, je n’ai aucune intention de partir, pas même de cette tribune.

Par bernard.kuchukian le 18/01/15
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 4 mois

 

Je n’ai pas pu y être, mais j’étais avec le millier de ceux qui sont allés 48 heures plus tard à la cathédrale apostolique du Prado. Je sais MOI ce dont je parle.

On a bien tué ce malheureux parce qu’il était non seulement Arménien, mais scout aussi.

Bien sûr, comme d’habitude, les officiels ont essayé de récupérer le coup, déjà en étant là. Mais à part eux, les autres savaient parfaitement pourquoi ils étaient là. Quant au Parquet, parfaitement affolé devant les conséquences, il va minimiser.

On connait le truc, il est employé sans arrêt.

Les propos indignes tenus ailleurs sur cette blogosphère ne changent rien à l’affaire.

Les crimes racistes, c’est toujours dans le même sens.

Il faut comment on dit, ah oui, il faut « apaiser ».

En effet, quand on est mort, on est apaisé.

On ne peut pas tromper tout le monde tout le temps.

Par bernard.kuchukian le 18/01/15
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 4 mois

 

Les voici donc tous ou presque à chanter La Marseillaise.

« Aux armes citoyens ».

Non, « Aux larmes, citoyens ». Et avec elles, vous n’étés pas prêts d’arrêter la guerre.

Par bernard.kuchukian le 17/01/15
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 2 mois

 

Ne me demandez pas encore la copie de la décision, je ne l’ai pas.

N’allez pas chercher sur les sites du Conseil constitutionnel ou du Conseil d’Etat, elle n’y est pas encore. La raison est sans doute qu’elle est tombée vendredi 16 janvier à 14 H  et que week-end aidant …

Mais, rendue au rapport conforme du rapporteur public Xavier de LESQUEN,  elle est sur Sagace, qu’évidemment je puis consulter moi avec mon code, en temps réel.

Je cite :

Etat du dossier : terminé.

Arrêt du 16/1/2015 (notification le 16/1/2015)

6ème et 1ère sous-sections réunies du 5/01/2015 (14 H)

Dispositif : La question de la conformité à la constitution des dispositions de l’article 91 de la loi du 28 avril 1816 en tant qu’elles sont applicables aux greffiers des tribunaux de commerce, est renvoyée au Conseil constitutionnel.

Je rappelle que ce dernier  a maintenant trois mois pour statuer, donc d’ici au 15 avril prochain.

On peut imaginer un audiencement courant mars et de sacrées empoignades ailleurs et même ici sur notre blogosphère.

Encore un seul mot, pour saluer et remercier celui sans qui surement  nous n’aurions pas fait en quatre mois l'avancée, le séisme,  que deux cents ans n’avait pas réalisé. Je salue ici mon ami Pierre THIOLLET.

Par bernard.kuchukian le 17/01/15
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 4 mois

 

Je ne m’en étais jamais rendu compte,  et pourtant je passe devant tous les jours, je découvre ce matin qu’il existe derrière un grand portail,  dans une ma foi belle propriété avenue de Saint-Barnabé, à un kilomètre à vol d’oiseau de chez moi, sinon une synagogue organisée, du moins un centre de culte juive.

Je le découvre parce qu’il est désormais gardé militairement, un camion complet et une dizaine d’hommes qui se relaient.

Je vais ensuite  au bureau, en ville.

Et puis je vais déjeuner à midi, dans le restaurant syrien du quartier de La Plaine qui fait les meilleurs mezzés que je connaisse (à part bien sur ceux du Restaurant arménien de CANNES).

C’est tranquille, gardé par personne, et il n’y a pas le moindre terroriste sur place. Du moins, je n’en n’ai pas vu. Pas même le patron, qui a la tête crachée de feu ’HAFFEZ EL HASSAN, le père de BACHAR EL HASSAN.

Et puis, au lieu d’aller à la nouvelle manifestation  de 14 H 30  pour célébrer la mémoire de ce jeune scout Arménien de 16 ans,  lâchement assassiné parce qu’il était arménien, au nom de l’islam sans aucun doute, et dont personne ne parle nationalement, sauf moi ici, je rentre chez moi. Je suis fatigué.

En chemin, je passe devant un magasin qui a tout compris : il vend  des drapeaux, j’ai compté, un français, un anglais, un américain, un allemand, un espagnol, et un israélien.

Enfin, je sais que la soirée festive  arménienne de nouvel an apostolique organisée de longue date à AIX EN PROVENCE où je devais aller ce soir est annulée. Il faut dire aussi que le malheureux garçon assassiné était tout simplement un proche parent du chef d’orchestre.

PS.  A la télé ce soir, il n'y a plus ZEMMOUR: non seulement il est interdit d'antenne, mais encore sous protection policière.

Par bernard.kuchukian le 17/01/15
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 4 mois

 

 

« La liberté d'expression est un "droit fondamental" mais on ne peut provoquer, on ne peut insulter la foi des autres, on ne peut la tourner en dérision".

Il n’a pas tous les torts le pape FRANCOIS. Il a même raison.

On peut même appliquer dans notre belle profession.

Voyons, comment réagir lorsque le bâtonnier des avocats de Marseille (son prédécesseur)  a incité  ses confrères, en organisant leur venue, à assister au spectacle d’un amuseur public qui déclare publiquement que les électeurs du Front national sont des fils de pute.

Et qui a même été condamné au pénal pour cela.