bernard.kuchukian

Par bernard.kuchukian le 09/01/15
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 7 mois

 

Fous, parce qu’ils refusent de reconnaitre qu’ils se sont tous trompés et qu’ils se trompent encore.

Fous, parce qu’ils sont aveuglés par leurs préjugés doctrinaires.

Fous, parce qu’ils croient qu’on arrête une guerre  et j’espère qu’elle ne se terminera pas en guerre civile, avec des mots, des défilés, des étiquettes, et même pour certains qui parlent des enfants qu’ils n’ont pas  l’audition malsaine des enfants et des adolescents.

Ces choses sont sérieuses, et l’aveuglement dans notre pays depuis des décennies est seul responsable de la situation actuelle.

Pire, ça s’aggravera encore, partis comme on est.

Je revois les films de propagande communiste à l’époque des obsèques de Joseph STALINE : ce qui nous attend dans les jours à venir est exactement du même ordre.

Une dernière question, sur le thème de la liberté.

MINUTE aussi est un journal satirique, comme CHARLIE. Evidemment d’un autre bord.

Mais c’est bien cela la liberté. Et qu’on ne me dise pas que des journalistes de MINUTE ont été condamnés pour leurs abus jugés tels. CHARLIE pareil.

Imaginons un instant qu’un tel abominable massacre ait eu lieu dans les locaux de MINUTE. 

Croyez-vous qu’un tel délire aurait été organisé ? Surement pas.

J’écris tranquillement ce billet, en sachant même qu’un actionnaire de CHARLIE  qui était sur place a été assassiné.

Imaginons une minute, justement,  qu’un des associés de la structure propriétaire du titre ait été sur place dans les locaux de MINUTE si une telle abomination avait eu lieu, et que celui-ci se soit appelé KUCHUKIAN. 

N’imaginez rien, le silence aurait été total et même réprobateur.

La liberté d’expression, c’est pour certains et pas d’autres.

Et notre belle profession n’échappe surtout pas à la règle.

Par bernard.kuchukian le 08/01/15
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 7 mois

 

Nous sommes aujourd’hui par décret présidentiel au J.O. de ce matin en deuil national.

On baissera des drapeaux, qui ne sont d’ailleurs presque jamais pavoisés en France, on observera des minutes de silences et on fera de vertueuses déclarations.

De la compassion. De l’émotion.

Et puis quelques instants plus tard, on continuera les soldes, et tout le surplus. Comme auparavant.

Là où il faudrait de la révolte.

Par bernard.kuchukian le 08/01/15
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 7 mois

 

 

Dans LE FIGARO du 8 janvier 2015.- Quelle est votre réaction face à l'attentat contre Charlie Hebdo et au traumatisme national que celui-ci provoque?

« « Jean-Marie LE PEN. - Nous avions averti de tout cela depuis longtemps. Il fallait s'y attendre. Cet attentat est probablement le début du commencement. C'est un épisode de la guerre qui nous est faite par l'islamisme. L'aveuglement et la surdité de nos dirigeants, depuis des années, est en partie responsable de ce genre d'attentats. C'est un attentat odieux et très violent mais nous devons comparer ce drame, dont les Français sont aujourd'hui victimes, à ce qui se passe partout où l'islamisme sévit, que ce soit en Syrie, en Libye, en Irak ou en Afghanistan, où des Chrétiens sont également massacrés. » »

 

C’est tout.

Par bernard.kuchukian le 07/01/15
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 7 mois

 

Je déjeune ou je dine une ou trois  fois par mois avec Gilbert COLLARD. Quelquefois, Anne-Marie son épouse, se joint à nous.

Il y a trois semaines, nous étions à midi à la terrasse   d’un restaurant en ville.

Anne-Marie avait une urgence, et nous sommes restés seuls à parler. Tranquillement.

Je n’avais pas d’audience l’après-midi, lui était libre. Nous étions les derniers clients à table du restaurant dans un coin paisible.

Alors Gilbert m’a dit ceci.

« Tu vois Bernard, au point où on en est arrivé, un ou deux terroristes (je ne donne pas la tendance, car je vais encore avoir une plainte disciplinaire à gérer) peuvent débarquer ici et nous fusiller tranquillement ».

Je lui répliqué, « Gilbert tu exagères ». I

ll m’a rétorqué, « non Bernard, ce que me rapportent mes indicateurs dans la gendarmerie et la police, c’est bien cela. »

Par bernard.kuchukian le 07/01/15
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 7 mois

 

Ce sera la faute à Éric ZEMMOUR, dans dix minutes à Marine LE PEN, et dans un quart d’heure,  plus modestement sur la blogosphère la faute à Bernard KUCHUKIAN.

Je dis que lorsqu’on est aussi aveugle, on devrait aussi être muet.

Par bernard.kuchukian le 07/01/15
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 7 mois

 

Voici une intéressante question posée par le professeur Gérard DEDEYAN (université de MONTPELLIER - Paul Valéry) dans le plus récent bulletin de l’Eparchie de PARIS.

Elle parle de SAINT-LOUIS.

Même dans l’Eglise catholique romaine,  les saints ne courent pas les rues, et encore moins les monarques. Or la France a cette particularité d’avoir été un des seuls Etats dont le roi a été canonisé : LOUIS IX, SAINT-LOUIS. Et seul un roi de France a été canonisé.

Bien sûr, canonisé après sa mort censée être intervenue à TUNIS,  au retour de la 7ème croisade. Certains pensent qu’en réalité, il est resté après sa mort en terre tunisienne et qu’il est le saint de SIDI BOU SAID.

De son vivant, déjà considéré pour sa grande piété, sa réputation était considérable.

DEDEYAN rapporte qu’à la cour de Cilicie (la petite Arménie),  on le désignait déjà sous le vocable du « saint roi », tandis  qu’il était en croisade.

DEDEYAN raconte encore  ceci :

Etant entré sous la tenté du roi, le sénéchal de Champagne s’adresse à lui en ces termes : « sire il y a là dehors une grande troupe de gens de la Grande Arménie qui vont à JERUSALEM, et ils me prient, sire, de leur faire voir le saint roi ; mais je ne souhaite pas encore baiser vos os ».

Le roi ayant ri, à cette sortie, d’un rire » très clair «, précise  JOINVILLE, prie celui-ci d’aller chercher la troupe de pèlerins.

« Quand ils eurent vu le roi, ils le recommandèrent à Dieu, et le roi en fit autant pour eux ».

Par bernard.kuchukian le 06/01/15
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 7 mois

 

Ou l’on apprend que le gouverneur civil de la province d’EDIRNE vient d’interdire l’usage des ascenseurs, du moins  pour les trois premiers étages des bâtiments, afin de lutter contre l’obésité des Turcs, qui touche nous dit-on un tiers de la population totale.

Décomposons.

EDIRNE, où c’est ?

C’est l’ancienne ANDRINOPLE, qui fut bulgare et grecque,  puis revint à la Turquie moderne par le traité scélérat de LAUSANNE (je salue au passage le souvenir du professeur de LA PRADELLE).

C’est dans la Thrace orientale, la capitale de la partie européenne de la Turquie, du moins en  partie intérieure, avec la Bulgarie au nord, la Grèce à l’ouest. Au  sud, le long du Bosphore, CONSTANTINOPOLE, pardon ISTANBUL,  comme ils disent maintenant, la superbe.

Avec à EDIRNE  une mosquée,   la Selimye,  plus grande que la Sainte-Sophie, construite sur les plans du génial architecte de SOLIMAN le Magnifique, le célèbre SINAN.

SINAN, dont on sait aujourd’hui qu’il était un SINANIAN (on a retrouvé ses lettres de recommandation au sultan pour   ses cousins arméniens SINANIAN  de KONYA).

Elle est superbe.  Et puis dans la même ville, couverte de mosquées, le centre de Bayezid II avec une autre mosquée, une medersa de médecine, et un hôpital psychiatrique version 17ème siècle ottoman.

Oui,  superbes.

Alors dans cette ville,  où pratiquement ne va jamais aucun touriste, moi je voyageais dans une voiture italienne immatriculée en Bulgarie, venant justement de Bulgarie avec un passeport français et un nom arménien, voilà qu’on fait la chasse.

Pas aux Arméniens, il n’y en a plus et quand j’ai passé ma frontière, le policier m’avait même rendu mon passeport en me disant salut Bernard…

Non, on s’attaque aux gros, trop nombreux et on interdit du coup l’ascenseur à tout le monde sur trois étages. Il est dingue le gouverneur civil ?

Et vous voulez après cela que le Turquie vienne en Europe.

Moi, gros et Arménien, je me battrai contre lui. Voilà.

Parce que même KEMAL Atatürk, le grand, était plus raisonnable, lui qui était mort d’une cirrhose du foie, parce pas bien musulman pratiquant, il abusait très nettement du raki (la traduction du turc donne le lait de lion).

Par bernard.kuchukian le 06/01/15
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 7 mois

 

Pour les Arméniens apostoliques,  qui représentent environ 80 % du total de la communauté,  pour les Apostoliques donc, dont je ne suis pas, c’est aujourd’hui,  6 janvier 2015 le jour de Noel.

Au nom de mes frères apostoliques, joyeux Noel, et ainsi une occasion supplémentaire de fêter la même naissance du Christ et la gloire de notre  christianisme commun.

Par bernard.kuchukian le 05/01/15
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 7 mois

 

Sont exceptionnels,  et je vous invite à en prendre connaissance. C’est si bien fait qu’on n’arrive pas vraiment à savoir qu’ils sont républicains ou pas. Moi, je crois qu’ils sont républicains, car il m’a plus ou moins critiqué par ailleurs parce que j’ai appelé ALBERT II, prince souverain de MONACO,  « monseigneur », ce qui est l’appellation qu’on doit à l’altesse sérénissime qu’il est, prince souverain. Il a écrit cependant  qu’on est tous Messieurs.

Ça vous épate peut être mais je suis un bon lecteur du traité du protocole et des usages du préfet Jacques GANDOUIN, revu et corrigé par un haut diplomate français d’origine arménienne, au nom impossible, ancien chef du protocole du quai d’Orsay puis de l’Elysée.

Désolé HUVELIN,   si on faisait un référendum en France en nous offrant la nationalité monégasque avec ses avantages fiscaux, on voterait tous pour le prince souverain, toi le premier.

Voilà qui me rappelle une vieille histoire qui m’avait fait découvrir la fiscalité monégasque.

Il y a bien longtemps, c’était au temps où je m’étais présenté aux élections législatives comme suppléant d’un ami du Front national et nous avions fait un résultat plus qu’honorable : 25,27 % des votants. Il y a 15 ans au moins, plus peut être.

Un ami arménien,  par ailleurs grand joueur m’avait invité à déjeuner avec son ami,  le commissaire Georges NGUYEN VAN LOC.

Il souhaitait nous le présenter et c’est ainsi que j’ai connu et apprécié ici  et par la suite ce très grand policier, chef de brigade criminelle, Indochinois du quartier du Panier à MARSEILLE, exceptionnel exemple d’intégration républicaine…

Il fallait nous présenter un type très sympathique,  dont j’ai oublié le nom de famille,  qui était à la fois chef croupier au Casino de MONTE-CARLO et député monégasque. Car la  principauté de  MONACO a un Parlement, élu au suffrage universel unique. Le Conseil national.

Ce député monégasque,  qui était élu lui,  nous avait fait saliver en nous expliquant qu’il n’existait en principauté que deux impôts directs. L’un et l’autre de montants dérisoires. 

Le premier est celui de la location de la plaque d’immatriculation en plastique des véhicules de la principauté. Et le second le droit d’usage annuel du véhicule.

L’autre impôt, c’est l’indirect, la T.V.A.

Rêvons.

Par bernard.kuchukian le 05/01/15
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 7 mois

  

Je constate avec un réel plaisir que,  malgré les CASSANDRE  (1)  qui régulièrement se plaignent sur blog avocats de la nouvelle version de l’ancienne blogosphère, se lamentent, et prétendent que c’était beaucoup mieux avant, je constate donc le retour parmi nous, les fidèles, ceux qui se sont battus jusqu’au bout (2), de quelques grands d’avant. Avec leurs qualités remarquables.

C’est ainsi que nous avons régulièrement les communications de notre confrère  Albert CASTON, qui nous invite à aller voir ailleurs où il est, mais qui est bien content de venir le faire chez nous.

Ceci n’enlèvera surtout rien du tout à la qualité des ouvrages qu’il écrit avec ses collaborateurs et dont il nous vante avec raison l’existence.

Nous avons aussi le retour de notre confrère Jean-Philippe SCHMITT, au bon souvenir de qui je me rappelle pour avoir plaidé à ses cotés devant le Conseil, constitutionnel. Ecrivez plus souvent SCHMITT.

Et maintenant, nous sommes flattés, le retour de notre confrère Albert ICARD.

Certes ce dernier dispose certes d’un autre site, pourquoi pas.

Pourquoi pas aussi faire  de la publicité – démarchage  par ricochet sur le site blog avocats non commercial  pour qu’elle soit commercialement organisée sur un autre site marchand ?  

Rien ne s’y oppose et compte tenu de la qualité exceptionnelle des billets, nous n’avons qu’à nous féliciter.

L’année 2015 commence bien.

___________________________________

Je viens de vérifier, il n’existe aucun confrère du nom de CASSANDRE. Ouf, je suis tranquille, celui là au moins il ne peut pas se plaindre au bâtonnier.

Battus jusqu’au bout, je devrais l’écrire au singulier. Je suis en effet tout seul.