bernard.kuchukian

Par bernard.kuchukian le 09/06/15
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 2 mois

 

Voyons,  personne ne s’intéresse donc à ce qui se passe actuellement à LUXEMBOURG et va s’y passer prochainement en sa COUR DE JUSTICE DE L’UNION EUROPEENNE.

Pourtant, LIBERATION du 8 juin courant nous l’explique bien et longuement. Voici :

Le  président sortant de la C.J.U.E. (12 ans d’âge), un Grec nommé SKOURIS est accusé par ses pairs de favoritisme et  d’actes,  comment dire pas très juridiques, surtout à ce niveau. En gros, salut les copains.

Il doit normalement quitter son poste en octobre, mais le climat s’agite,  exactement comme la F.I.F.A. : les langues et protestations se déchainent.

Je n’ai pas l’honneur de connaitre Monsieur SKOURIS, du moins personnellement. Mais au juste, est-ce un honneur ?

Par contre, dans l’exercice de ma fonction d’avocat français, j’aurai l’occasion d’en dire et d’en écrire le plus grand mal possible et imaginable. A son de cor  et trompette.

C’est que ce magistrat a pris l’initiative inouïe de se plaindre  auprès du bâtonnier de ce qu’un avocat français ait  présenté directement devant la Cour de justice de l’Union européenne une requête sur le thème du génocide arménien, requête qui a  été rejetée.

Le plus grave est que le bâtonnier du barreau de l’avocat français (dont on me dit qu’il aurait des choses professionnelles à se reprocher par ailleurs, ça, c’est écrit dans NICE MATIN)  poursuit maintenant son confrère au disciplinaire parce que ce dernier a protesté en termes peu amènes (amènes, pas armènes) contre la démarche inouïe du juge.

C’est que Monsieur SKOURIS, encore président pour quelques semaines, considère qu’un avocat,  ça ne peut pas présenter des demandes en justice et les soutenir. Non, voyez-vous, il y a des choses qu’on peut faire et pas d’autres.

Et le génocide arménien, ce Grec-là n’en veut pas.

C’est d’autant plus bizarre que la Grèce d’aujourd’hui (qui n’est peut-être pas du même parti que SKOURIS)  reconnait le génocide arménien, punit ceux qui le nient, et s’apprête à défendre avec raison la protestation contre le génocide pontique.

Bizarre, c’est le moins qu’on puisse en dire, bizarre, ce juge-là.

Quant au bâtonnier censeur et poursuivant, je le prie, du moins je prie son successeur,  qui a hérité du dossier, de se ressaisir et de cesser IMMEDIATEMENT les poursuites disciplinaires contre le confrère que j’ai l’honneur de défendre.

Au nom de l’honneur de notre profession.

Non à l’avocat croupion.

Maintenant, si on veut un débat, on l’aura.

Le monde ne se réduit pas à vingt membres du conseil de l’ordre cherchant à régler son compte au confrère qu’ils n’aiment pas. L’allié grec n’est pas un bon choix, voyez-vous.

 

Ecrit à ISPAHAN.

Par bernard.kuchukian le 08/06/15
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 2 mois

 

La vraie, celle d’Iran, où je suis en voyage.

Seulement parce qu’il s’agit de censure, ce  message est au passage à l’attention de la profession…

Ici,  seuls certains sites sont visés, bien précis, naturellement ce qui concerne ISRAEL ou le FRONT NATIONAL. Tapez aussi actuellement PHILIPPOT, et alors un message apparent en farsi, langue que je ne comprends pas, indiquant sans aucun doute que la suite est barrée.

 

Sauf que le système a des failles,  et que si certains sites comme CAUSEUR sont dans la censure, les billets qu’ils écrivent sont lisibles ailleurs et facilement, je ne vous dis pas où.

Toutefois, on accède sans problème au site personnel de Jean-Marie LE PEN, sur lequel je vois qu’il vient de présenter ses condoléances à la famille de l’ancien premier ministre d’Irak, Monsieur Tarak AZIZ (qui était Assyro-Chaldéen donc chrétien).

Quant à mon ami Gilbert COLLARD, il peut être tranquille. Les censeurs ont oublié son site.

Salut Gilbert, à la semaine prochaine.

Par bernard.kuchukian le 08/06/15
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 2 mois

 

Loin de France, je m’étonne.

Je lis l’éditorial que vient de nous adresser le nouveau président du C.N.B. sur  le thème de l’inter-professionnalité, et le périmètre national de notre activité.

Bien sûr, c’est écrit en termes  ampoulés voire ambigus, mais on comprend  qu’il souhaite et si c’est  vrai il a bien raison, que les choses changent avec la réforme MACRON qui n’est jamais qu’un petit morceau du chemin.

L’immobilisme chez trop d’entre nous a déjà conduit à la déconsidération de la profession. Il ne faut pas se voiler la face : les experts comptables, les notaires, voir les huissiers sont plus agressifs que nous, parait-il défendus par des conseils d’ordres plus enclins à surveiller que le confrère ne vienne pas lui piquer le client qu’il a conservé jusqu’ici plus par habitude que par talent.

Par bernard.kuchukian le 04/06/15
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 2 mois

 

Suivant aussi le conseil de notre ami GUILLOT, je suis en Iran.  

D’un mot d’un seul, c’est certain qu’ici, ce n’est pas l’enfer. Pas vraiment, non.

Mais je vous raconterai plus tard.

En tout cas, je vois que le ton polémique a repris du service sur les blogs de certains, j’en suis ravi. Et bravo à Laurent.

Par bernard.kuchukian le 02/06/15
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 2 mois

 

Ce n’est pas encore bien clairement exprimé dans la presse, on ne sait pas si ce sont des injures ou c’est si c’est de la diffamation, il parait que Guy BEDOS est poursuivi en correctionnelle à propos de ce qu’il a dit en public d’une députée dont je tais le nom mais qui n’a pas non plus la langue dans sa poche.

Voilà un beau sujet pour le début juillet prochain.

Je ne connais pas l’affaire dans ses détails, mais parce qu’il est Algérois comme moi, il  a par principe ma sympathie.

Il parait qu’on poursuivrait au titre de l’injure à corps constitué, ce qui va poser des problèmes, puisque la députée est attaquée personnellement et non en cette qualité de députée. Et il me semble qu’il existe un formalisme rigoureux à suivre alors.

D’autre part, à ce que je comprends, il n’y aurait pas de diffamation, mais injure en ce sens que la députée est PERSONNELLEMENT             et NOMMEMENT citée.

Cela dit, on ne dirait pas que l’auteur de la décision de renvoi puisqu’on nous dit qu’il y a décision de renvoi, on ne dirait pas qu’il a entendu parler de l’arrêt EON et de l’affaire du POV’CON, ni du Mur des cons.

A suivre.

Par bernard.kuchukian le 02/06/15
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 2 mois

 

Au moment où le barreau de PARIS renouvelle son site Internet, déjà excellent et désormais encore meilleur, je constate que je suis le seul à écrire encore sur le blog des avocats, lequel a été réactivé par le retour de ceux qui en avaient fait aussi la qualité sur la blogosphère.

C’est bien  triste.

Bon, je pars en vacances.