bernard.kuchukian

Par bernard.kuchukian le 16/07/15
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 10 mois

 

A ATHENES, les bitcoins de l’autre pour 2.000  € ne régleront rien, on est passé dans le dérisoire ridicule.

Non à ATHENES, le merci grec ce sont les cassages les manifestations, et la révolte dans les rues.

Pourquoi la révolte, parce qu’on ne veut pas rembourser ce qu’on vous a prêté et alors que vous avez trompé votre préteur.

Il y a mieux. Voici que ce crétin de préteur (c’est vous, c’est moi), vous en redonne.

Alors, on lui tape dessus.

C’est bizarre,  et contraire aux idées reçues, ce reste de l’Europe qui est émasculé.

Les Grecs non.

Par bernard.kuchukian le 15/07/15
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 10 mois

C'est fait depuis ce soir, la loi MACRON est entre les mains du Conseil constitutionnel

Par bernard.kuchukian le 15/07/15
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 10 mois

 

Le « Canard enchainé » du jour raconte une histoire savoureuse.

Notre excellent confrère Jean-Pierre VERSINI-CAMPINCHI,  qui n’a à l’équivalent apparent qu’un nœud papillon à arborer, avait constitutionnellement fait  au mois de janvier dernier une adresse au barreau de Paris auquel il appartient. C’est qu’il s’est toujours refusé à être honoré, et qu’il a  vilipendé ses éminents confrères.

Le conseil de l’ordre de Paris n’est pas celui de Marseille.

Je veux dire par là que si j’avais fait pareil que VERSINI-CAMPINCHI, le conseil de l’ordre de Marseille aurait exigé du bâtonnier du moment qu’on me poursuive devant le Conseil régional de discipline pour … je ne sais pas quoi.

Mais non, à Paris, vous voyez bien, ils sont intelligents.

Enfin, un peu, puisqu’ils ont mis le projet aux voix, mais l’ont finalement rejeté.

CAMPINCHI soutient avec juste raison que le port des breloques sur la robe d’avocat relève d’une forme de déloyauté, du genre « on est tous égaux, mais moi je le suis plus que toi ».

Las, le 7 juillet, le conseil parisien a refusé : 7 pour, 7 abstentions, et 19 contre.

Il y a donc à Paris au moins 19 dossiers virtuels (et vertueux) en projet  entre La légion d’honneur et le Mérite.

Je me dis que mon ami Gilbert COLLARD,  auteur d’une proposition de loi sur la suppression des décorations aux magistrats en activité a encore du chemin à faire.

J’espère bien le faire avec lui.

Par bernard.kuchukian le 14/07/15
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 10 mois

 

Oui, de nos anciens départements français, du pays que nous avons fait (pardon que mes ancêtres maternels  ont fait, avant qu’on les en chasse en 1962) ?

Ce qui devait arriver arrive maintenant à une heure d’avion des côtes françaises, et 800 km de Marseille.

Le très sérieux journal « La Tribune » de ce 14 juillet audacieux ( !) nous apprend que la Banque d’Algérie exprime publiquement sa grande inquiétude.

Une incidente avant d’aller plus loin: j’aime bien les banques centrales, toutes les banques centrales, et leurs gouverneurs. Mon rêve secret, avoir été gouverneur d’une banque centrale.

Parce qu’on ne sait pas pourquoi, ces gens-là sont sérieux.

Même dans les pays arabes.

Rappelez-vous ce gouverneur de la Banque de Tunisie qui avait refusé de livrer à la famille BEN ALI en fuite les barres d’or qu’il détenait à Tunis : le règlement, rien que le règlement.

Bon, voilà, dans une note du 12 juillet révélée ce jour, le gouverneur de la Banque d’Algérie révèle que les recettes de pétrole et gaz ont baissé de près de 50 % au 1er trimestre de 2015 par rapport à celui de 2014. L’Algérie a ainsi perdu 8 milliards de dollars. Soit autant qui lui manquent dans son budget.

Le gouverneur fait son boulot et il tire la sonnette d’alarme.

On s’attend donc à une crise économique MAJEURE dans un pays qui a décidé de tout faire sur les hydrocarbures. En perdant la moitié de ses recettes, une paille…

Et avec la décision de ce jour sur l’Iran, bonjour les dégâts pour la suite, car le brut iranien (comme l’irakien) est d’une qualité infiniment supérieure  en terme de pouvoirs d’utilisation économique à l’algérien.

Alors voilà que dans quelque temps, il faudra aussi aider les Algériens.

Non, pitié, nous avons déjà donné, nous autres les pieds noirs spécialement.

 

 

Par bernard.kuchukian le 14/07/15
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 10 mois

 

Par DANTON, le texte exact (1792) à l’assemblée est le suivant :

« « Le tocsin qu'on va sonner n'est point un signal d'alarme, c'est la charge sur les ennemis de la patrie.

 

« « Pour les vaincre, messieurs, il nous faut de l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace, et la France est sauvée. » »

Par bernard.kuchukian le 14/07/15
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 10 mois

 

On dirait bien que les odieuses sanctions contre l’Iran sont terminées.

Il faudra encore un peu de temps pour tout mettre en place.

Au milieu des réjouissances, pensons à notre blogosphère et au travail de notre ami Gérard GUILLOT.

A son niveau, et au notre, par nos pensées et actions, on lui doit aussi cette  immense avancée de l’histoire. Un 14 juillet. Cette bastille là est ainsi tombée.

Bravo GUILLOT.

Par bernard.kuchukian le 14/07/15
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 10 mois

 

Deux explosions bizarres cette nuit avant le 14 juillet 2015  dans l’ancienne raffinerie de pétrole  SHELL,  de BERRE L’ETANG, passée à je ne sais plus quel propriétaire.

A deux endroits différents et éloignés l’un de l’autre. Plan ORSEC ce matin. Curieux, jamais d’accident de ce genre dans les raffineries du bord de l’étang de BERRE.

De l’autre côté de l’étang est MARIGNANE, avec son aéroport international et l’usine AIRBUS HELICOPTERES  qui fabrique en gros la moitié de tous les hélicoptères du monde entier.

Et demain matin, voici que le président de la République mexicaine va y venir. Le Mexique – je vous dirai bientôt pourquoi je le sais mieux que personne sur la blogosphère – est un très gros acheteur.

C’est désordre ces explosions, non ?

 

Mon blog doit être juridique.

Alors, je signale avoir soutenu  avec quelque succès un mémoire de D.E.S. remarqué en 1970,  sur « La condition juridiques des étangs salés du littoral méditerranéen » (des dizaines de décisions de cassation) et même écrit une communication dans les années 70 à « la Gazette du Palais ». L’étang de BERRE a ceci de remarquable en procédure d’avoir fait l’objet,  un peu après 1945,  d’un procès en revendication de propriété par la famille de BRETHE de BOYER d’EGUILLES contre l’Etat français, sur le fondement de titres émanant des évêques d’ARLES, antérieurs au rattachement de la Provence à la France. Mais sans succès.

Par bernard.kuchukian le 13/07/15
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 10 mois

 

 

Telle qu’elle a été définitivement adoptée par le Parlement.

 

http://www.assemblee-nationale.fr/14/ta/ta0565.asp

 

C’est un peu désordre, car le document n’est pas encore ce qu’on appelle « la petite loi »,  qui sera le même texte bien en forme, pour la suite du processus législatif, dont on sait qu’il comprendra un passage « à blanc » devant le Conseil constitutionnel.

C’est compliqué voyez-vous de réformer la société française (alors, la société grecque …)

Par bernard.kuchukian le 13/07/15
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 10 mois

 

 

 

Il ne s’agit pas ici d’entrer dans le contentieux papa LE PEN – PHILIPPOT. Non, il s’agit uniquement du énième accord parait-il trouvé hier à propos de la dette grecque.

On   demandera de nouveau aux Français de mettre la main à la poche puisqu'on parle d'un plan d'aide de 85 milliards d'euros en contrepartie. La France contribue à hauteur de 20%, ça veut dire 20 milliards d'euros à peu près qui sortiraient de la poche des Français pour les jeter dans l'incendie de la dette grecque et l'incendie de l'euro.

Je ne crois pas que l’euro soit en feu. Je suis certain que la Grèce est en feu.

Et ce n’est pas en lui avançant encore des euros qu’elle ne pourra pas plus rembourser que ceux déjà prêtés,  qu’elle parviendra à s’en sortir.

Il lui faut quitter l’euro.

Sauf que si elle le fait, plus personne n’aura confiance en elle, elle a déjà tellement triché.

L’irresponsabilité des hommes politiques européens aux pouvoirs, spécialement des Français, est immense et incroyable.

PHILIPOT a tort de soutenir que ces accords vont étrangler les Grecs. Ils n’étrangleront rien du tout, car une fois encore ils prendront l’argent et ne pouvant pas le rendre, ils ne respecteront pas leurs engagements.

Il fallait couper la jambe.

Par bernard.kuchukian le 12/07/15
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 10 mois

 

Bon, la Grèce, si c’est fini, c’est 2 % du P.I.B. de l’Union européenne, rien du tout quoi, tandis que ce qu’elle doit lui a été déjà payé, c'est perdu, et  j’espère provisionné en  hautement douteux.

Stop, on a donc assez payé jusqu’ici. Il suffit.

On verra plus tard.

Pour les billets de banque nouveaux de la Grèce, le malheur des uns va faire le bonheur des autres.

Je suppose que les grands imprimeurs sont en maintenant attente de commandes.

Le plus grand, c’est l’anglais DE LA RUE, mais le français OBERTHUR FIDUCIAIRE peut faire aussi, surtout qu’il s’agira  alors d’une monnaie nouvelle faible.

Maintenant, si les Grecs ne veulent ou ne peuvent  pas payer les imprimeurs des nouveaux billets de banque,  à l’aide des euros et autres monnaies sérieuses qu’ils possèdent dans les banques d’ailleurs que chez eux, où ils les ont mis bien à l’abri, il pourrait rester au gouvernement grec du moment d’émettre des assignats.

Amis Grecs, lisez  alors donc l’histoire de la Révolution française.

Et les propositions de TALLEYRAND qui conduisirent à la nationalisation des biens du clergé.

Tiens, et si la Grèce nationalisait les biens non purement religieux  de son clergé…