bernard.kuchukian

Par bernard.kuchukian le 01/10/15
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 9 mois

 

Qui donc se souvient de Joseph Athanase Paul DOUMER, avant dernier président de la IIIème République, qui fut assassiné par un émigré russe du nom de GORGULOV. C’est bien dommage.

Avant d’occuper l’Elysée, DOUMER avait été  un temps gouverneur de l’Indochine française.

On rapporte que sur le bateau,  sans doute parti de MARSEILLE,  qui l’amenait à SAIGON, le nouveau gouverneur avait déclaré ceci : « « je bannirai impitoyablement  de la colonie les fumeurs d’opium, les mauvais colons, les fonctionnaires prévaricateurs et paresseux, les commerçants malhonnêtes… » »

Il parait qu’il fut alors interrompu par un quidam qui lui déclara : « « alors il va falloir ordonner l’évacuation de la colonie « ».

Au moment où les professions de foi des  candidats moralistes à la prochaine élection du barreau de MARSEILLE sont sous presse, avec tant de vertueuses déclarations du même genre  à venir, j’imagine une traduction à l’attention des confrères.

Bon, on fera comment pour évacuer la profession ?

Par bernard.kuchukian le 01/10/15
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 9 mois

 

On lit çà et là quelquefois, rarement heureusement, des parallèles faits le plus souvent par des élus plus gauchistes que de gauche, entre le sort des Arméniens venus en France dans les années 20, après leur génocide et le refus presque viscéral actuel des migrants venus de là-bas.

C’est odieux, odieux de comparer le sort médiocre ou mauvais  fait à l’époque aux victimes, avec le sort privilégié qu’il faudrait faire maintenant aux descendants de leurs assassins.

Une fois encore, ces Arméniens survivants  avaient été chassés de leurs terres et de leurs biens au nom d’une idéologie jeune turque à base d’islam. On tuait et ou chassait le chrétien.

Telle n’est pas le moins du monde la situation actuelle, dans laquelle l’immense majorité des pseudo-victimes ne sont pas inquiétés en raison de leur foi, et préfèrent quitter leurs pays pour de simples raisons personnelles, financières et économiques.